Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La revanche de Roger Federer

Roger Federer a bien évolué dans le registre d'un vainqueur potentiel des Swiss Indoors.

(Keystone)

Quatre semaines après sa défaite en demi-finale à Sydney, le Bâlois s'est imposé sur ses terres. Il a battu l'Allemand Tommy Haas en deux sets 6-3 6-3 au premier tour des Swiss Indoors de Bâle.

Cette victoire aussi expéditive que convaincante le place sur la bonne orbite. D'autant plus que Roger Federer ne retrouvera pas sur sa route le no 4 mondial Magnus Norman. Blessé au dos, le Suédois s'est retiré du tournoi.

Roger Federer a bien évolué dans le registre d'un vainqueur potentiel des Swiss Indoors pour le plus grand bonheur des 7700 spectateurs de la Halle St-Jacques. Il a livré un premier set remarquable qu'il remportait grâce à un break au sixième jeu.

Dans le second, Tommy Haas n'a pas offert une résistance aussi âpre. Après avoir lâché son service à 3-3, il s'est complètement désintéressé de la rencontre. Mais malgré cette fin de match en queue de poisson, la partie a tenu toutes ses promesses. Elle a permis de jauger toute l'étendue du potentiel de Federer en indoor.

Le no 1 suisse a apporté beaucoup de variations à son jeu. Il a été capable de dominer Haas en fond de court et, aussi, de chercher les points au filet. Mais rien n'aurait été possible s'il n'avait pas pu compter sur un service très performant: 68 pour cent de réussite en première balle et 9 aces. Tommy Haas n'a bénéficié que d'une seule ouverture, une balle de 2-0 au deuxième set. Heureusement pour Federer, le vice-champion olympique ratait complètement son retour en revers slicé sur une seconde balle.

Paradoxalement, cette victoire avivait un regret chez Roger Federer. «Elle démontre que j'avais vraiment livré un mauvais match à Sydney», lâchait-il. Aux Swiss Indoors, où il s'alignait pour la troisième fois, le patron, cette fois, c'était bien lui. «J'étais très concentré, très calme aussi. Haas a, je crois, été un peu ébranlé de voir qu'il n'arrivait pas à me déborder du fond du court. Il a alors joué contre nature en cherchant à gagner les points très vite».

Pour le Bâlois, le forfait de Norman ne bouleverse pas les données de ce tournoi. «Pour moi, il n'y a aucun match facile à Bâle, répète-t-il. Vous verrez que Pavel est, lui aussi, un bon joueur. J'avais dit avant le tournoi que mon premier objectif était de me qualifier pour les quarts de finale. Il n'est pas encore atteint».

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×