Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La saison de ski nordique débute vendredi

Laurence Rochat, la skieuse de la Vallée de Joux est considérée comme l'une des quatre meilleures fondeuses suisses. (Photo swiss-ski)

Les stations de Beitostölen (Norvège), Lillehammer (Norvège) et Kuppio (Finlande) accueillent les athlètes du ski nordique (fond, saut, combiné nordique) du 24 au 26 novembre. Et les Suisses entament cette nouvelle saison nourris d´ambition.

Après les résultats mitigés de l'hiver dernier, l'objectif prioritaire est désormais de réussir à remonter dans la hiérarchie internationale.

A moyen terme, les buts de Swiss-ski sont en effet de redevenir la nation numéro un en ski alpin et d'entrer dans les cinq meilleures nations nordiques. «Grâce au travail des entraîneurs, nous devrions enregistrer des progrès notables, chez les fondeurs en particulier», relève Jean-Daniel Mudry, directeur de la fédération depuis douze mois.

Le Valaisan, ancien membre du staff de «Sion 2006», a d'ailleurs mis en place une nouvelle structure et de nouveaux statuts plus appropriés aux réalités du sport d'aujourd'hui.

«Pour réaliser nos objectifs, nous avons un budget de 18 millions en cash auquel il faut ajouter 12 millions en matériel», ajoute Jean-Daniel Mudry. Une enveloppe de 3,8 millions a d'ailleurs été allouée au secteur nordique.

En plus, et avec l'aide de la Confédération pour les infrastructures sportives, Swiss-ski construit actuellement un centre d'entraînement à Einsielden, au cœur du pays schwytzois. Celui-ci comportera un nouveau tremplin à l'heure où celui de la Vallée de Joux - La Chirurgienne - tombe en désuétude!

Sur le plan de la formation, les Suisses veulent suivre l'exemple autrichien. Ces derniers ont en effet su repartir de zéro en opérant une refonte totale de l'environnement social des athlètes et des entraîneurs suite à leurs désastreux championnats du monde alpin de Montana en 1987.

A l'issue de ces premières échéances en Norvège et en Finlande, les états-majors de la fédération nationale, comme ceux des autres nations, vont tirer les premiers enseignements de la préparation d'été.

Ceci également dans l'optique des championnats du monde de Lahti (15-25 février), point d'orgue de la saison. Sans pour autant occulter les futures échéances de la Coupe du monde.

Mathias Froidevaux avec Pierre-Henri Bonvin

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×