Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse...encore un peu plus près de Bologne

Les étudiants dénoncent la mise en oeuvre d'un enseignement supérieur ‘à deux vitesses’.

(Keystone Archive)

La Conférence universitaire suisse (CUS) a adopté les «Directives de Bologne», malgré l’opposition des étudiants.

Dès 2005, tous les nouveaux étudiants devraient être soumis au système bachelor / master.

Les universités suisses se mettront à l’heure de Bologne plus tôt que prévu. L’espace universitaire européen devait voir le jour d’ici à 2010 au plus tard. Mais des mesures pour accélérer le processus ont été décidées en septembre, à Berlin.

Ainsi, dès 2005, tous les nouveaux étudiants devraient être soumis au nouveau système. Principal changement, le cursus se déroulera en trois étapes: trois ans pour le bachelor, deux ans de plus pour le master (équivalent à l’actuelle licence), puis le doctorat.

Un long débat

Jeudi, la Conférence universitaire suisse (CUS) a adopté les «Directives de Bologne», qui règlent les détails pratiques de la réforme.

Le texte a été accepté au terme d’un long débat. La CUS devait se prononcer en octobre déjà. Mais, jugeant la question «particulièrement délicate», elle avait reporté sa décision.

Désormais, la réforme est en marche. Plus rien ne peut l’arrêter. La Confédération et les cantons universitaires devront s’y conformer. Les étudiants aussi. Malgré leurs réticences.

Manifestation des étudiants

Jeudi, une centaine d’étudiants ont manifesté, à Berne, contre le processus de Bologne. Pour l’Union des Etudiant-es de Suisse (UNES), la réforme va mener à un enseignement supérieur ‘à deux vitesses’: bachelor pour la majorité et master pour les plus riches.

Seule consolation pour les étudiants, le détenteur d’un bachelor pourra choisir où il veut poursuivre son master. L’université ne pourra pas sélectionner ses candidats.

L’UNES, qui avait demandé à être associée aux discussions de Berne, a pu rencontrer un représentant de la CUS jeudi à l’issue de la réunion, alors que la décision avait déjà été prise… Les étudiants entendent poursuivre leur mobilisation.

swissinfo, Alexandra Richard et les agences

En bref

- La Déclaration de Bologne de 1999 prévoit la création d’un espace européen de l’enseignement supérieur d’ici à 2010.

- Mais des mesures pour accélérer le processus ont été décidées le 19 septembre dernier, à Berlin.

- En 2005, les 37 pays européens associés devront faire état de l'avancement de la mise en place de la structure d'études à deux niveaux (bachelor et master).

- Jeudi, la Conférence universitaire suisse (CUS) a adopté les «Directives de Bologne», qui règlent les détails pratiques de la réforme. Le texte a une valeur contraignante. Confédération et cantons doivent s’y conformer.

- Les universités et les écoles polytechniques fédérales (EPF) vont devoir mettre en place de manière coordonnée des filières d'étude à deux échelons et un système de crédits pour mesurer les acquis d'ici fin 2005.

- La Conférence des recteurs des universités suisses (CRUS) – qui a rédigé les directives - est chargée de coordonner les changements. La CUS, elle, jouera le rôle d'autorité de surveillance.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.