La Suisse a les pieds dans l'eau

De l'eau à perte de vue comme ici à Corcelles-pres-Payerne dans le canton de Vaud. Keystone

Les fortes chutes de pluie et de neige qui sont tombées ces derniers jours sur une bonne partie de la Suisse ont causé des perturbations et de gros dégâts.

Ce contenu a été publié le 11 avril 2006 - 16:14

D'innombrables caves, cultures, routes et lignes de chemins de fer ont été submergées. Et la situation reste critique, surtout dans la région des Trois-Lacs (Bienne, Morat et Neuchâtel).

Après les fortes précipitations enregistrées ces derniers jours dans plusieurs cantons, la situation tend à se normaliser peu à peu.

Cela dit, mardi, quelques perturbations susbsistaient encore au niveau du trafic routier et ferroviaire et les niveaux des lacs et des cours d'eau demeuraient préoccupant dans les régions les plus touchées.

Interdite durant 24 heures, la navigation sur le Rhin a été rouverte. Et une trentaine de bateaux bloqués ont pu reprendre le large.

Les intempéries ont provoqué des centaines de dommages - essentiellement des routes, des caves et parkings souterrains inondés, des arbres abattus et des accidents.

Elles ont en outre malheureusement causé la mort d'une fillette qui s'est noyée dans un torrent en crue dans le canton de Schaffhouse. Et un homme a été porté disparu dans le Rhin, à Augst près de Bâle.

Toujours dans la région bâloise, plus d'une centaine d'appels à l'aide sont parvenus à la police cantonale. Et, dans le seul canton de Berne, quelque 400 annonces de dégâts d'eau ont été enregistrées.

Situation critique

Mardi toujours, la situation restait critique aux abords des lacs de Neuchâtel et de Bienne.

Le niveau du lac de Neuchâtel n'a cessé de grimper pour s'élever mardi en fin de journée à 430,24 mètres. Il a ainsi atteint sa cote historique mesurée en 1987. Il reste toutefois encore douze centimètres avant qu'il ne dépasse son seuil de crue, qui se situe à 430,35 mètres.

Le niveau du lac de Bienne a amorcé une très légère décrue après être monté de 55 centimètres en 24 heures.

Il était mardi à 430,12 mètres, soit à 13 centimètres de la limite de crue. Si la pluie a cessé, les grosses quantités de neige tombées sur les hauteurs de l'Arc jurassien et dans les Alpes constituent toujours une menace.

A eux seuls, les trois lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat ont absorbé une rande partie des précipitations qui sont tombées sur le quart de la Suisse.

Ils jouent le rôle de régulateur, mais seule une quantité d'eau bien définie peut s'écouler hors du lac de Bienne pour éviter de grossir les eaux de l'Aar en aval dans les cantons de Soleure et d'Argovie.

Selon les autorités de la région, aux abords des Trois-Lacs, la situation pourrait rester critique jusqu'à fin mai voire début juin, à cause de la fonte des neiges.

Les champs et les cultures du Seeland bernois sont inondés et les pertes de production pourraient atteindre jusqu'à 50%. Car, si les légumes passent plus de 24 heures dans l'eau, ils sont perdus.

Trafic perturbé

Côté trafic, plusieurs routes et voies ferrées étaient encore fermées mardi en raison des intempéries.

Dans le canton de Vaud, les deux lignes ferroviaires régionales coupées lundi par des éboulements sont toujours hors service.

Sur l'axe Lausanne-Payerne, des bus devraient même remplacer les trains entre Ecublens-Rue et Moudon jusqu'au 20 avril, ont annoncé les CFF.

Par ailleurs, mardi matin, le ferroutage des voitures a dû être fermé durant plusieurs heures à l'Oberalp dans le canton d'Uri, à cause des fortes chutes de neige et des risques d'avalanches.

La liaison ferroviaire entre Andermatt et Tschamut a subi le même sort. Ces tronçons ont été rouverts dans la matinée, précise la compagnie Matterhorn Gotthard Bahn.

A noter que plusieurs routes secondaires sont encore fermées dans les cantons de Vaud et de Fribourg.

Retour de la neige

De leur côté, les Préalpes et le Toggenburg ont assisté à un véritable retour de l'hiver. Mardi matin, on mesurait 56 centimètres de neige fraîche au col du Jaun entre la Gruyère et l'Oberland bernois.

En 24 heures, il est tombé 54 centimètres de flocons à Unterwasser dans le canton de Saint-Gall.

Enfin, à l'issue de deux jours d'intempéries, on déplore de nombreux accidents sur les routes enneigées. La plupart se sont heureusement soldés par de simples dégâts matériels.

swissinfo et les agences

En bref

Selon MeteoSuisse, plus de 70 litres de pluie par mètre carré sont tombés sur certaines régions de plaine entre dimanche et lundi après-midi.

Vaud, Fribourg, Berne et Bâle sont les cantons les plus touchés par ces précipitations quasiment ininterrompues.

En moins de 24 heures, 50 centimètres de neige sont tombés, sur les Préalpes notamment.

Selon MeteoSuisse, la perturbation sera plus faible mercredi et jeudi et le soleil fera une incursion vendredi avant un retour de la pluie.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article