Navigation

La Suisse aime le(s) folklore(s)

Des membres d'un groupe chinois qui s'était produit l'an dernier à Fribourg. Keystone

Après La Chaux-de-Fonds et avant Porrentruy, c'est Fribourg qui a ouvert mardi ses portes aux folklores de la planète. Huit pays participent cette année à la 26e édition des «RFI», les Rencontres de folklore internationales de Fribourg.

Ce contenu a été publié le 21 août 2000 - 15:23

Nouveaux venus au plus important festival folklorique de Suisse: l'Ukraine, le Kazakhstan, l'Afrique du Sud et la Palestine. Leurs représentants se joindront jusqu'au dimanche 27 août à ceux du Pérou, des Etats-Unis, des Philippines et de l'Italie qui ont déjà fait le voyage de Fribourg lors d'autres éditions.

Comme chaque année, l'épicentre de la fête sera le Village des Nations, au centre-ville, son animation et ses soirées de gala. Mais cette année, des spectacles décentralisés auront également lieu, par exemple mercredi, à La Neuveville, sur les bords du Lac de Bienne.

La manifestation fribourgeoise fait suite au Festival de folklore international de La-Chaux-de-Fonds, dont la 8e édition s'est achevée samedi, et qui cette année proposait notamment des troupes en provenance du Portugal, du Pérou et d'Inde.

Nouveau venu dans le club des villes jouant la carte de la musique planétaire: Porrentruy, qui dévoilera dès vendredi et jusqu'à dimanche son premier festival «Ethno-Folies». Une trentaine de groupes s'y produiront, qui dessineront une nouvelle carte du monde sur les scènes et dans les rues de la cité ajoulote. Ils seront notamment bukinabé, afghan, ukrainien ou cubain...

swissinfo avec les agences

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?