Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'intérieur de la mosquée de Wil, qui sera inaugurée le week-end prochain. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Une mosquée sera inaugurée samedi prochain à Wil (SG). En raison de l'interdiction des minarets en Suisse, le bâtiment en est dépourvu. Visite des lieux en compagnie de l'imam Bekim Alimi.

La mosquée comporte une salle de prière surmontée d'une coupole. Les 99 fenêtres qui illuminent les lieux symbolisent les "99 noms de Dieu", explique l'imam.

Les lieux seront ouverts à tous dimanche. Ils ne sont pas seulement un lieu de prières, mais visent également "à encourager l'intégration des musulmans dans la société suisse", a indiqué à l'ats Bekim Alimi.

Environ 600 fidèles la fréquenteront, essentiellement albanophones. La construction a duré deux ans et son financement a été rendu possible par des dons et par des cotisations de la communauté islamique de Wil.

Financée par les fidèles

Les coûts s'élèvent à environ 4 millions de francs. Certains fidèles ont travaillé sur le chantier, ce qui a permis de baisser les coûts initiaux. "Nous économisons depuis 1992 pour construire notre propre mosquée", a indiqué l'imam, qui est le seul salarié de la communauté.

La construction de cet édifice religieux ne s'est pas faite sans mal, dans cette petite ville de 23'000 habitants qui compte 15% de musulmans. Le projet a dû changer plusieurs fois de sites.

Après l'acceptation de l'initiative anti-minarets, la communauté a dû modifier les plans. Puis, la mise à l'enquête en 2011 a suscité plus de 200 oppositions.

ATS