Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse dévoile un bout de la liste noire

Sur 21 avions interdits en Suisse, on en connaît désormais sept.

(Keystone)

L'Office fédéral de l'aviation civile a publié mercredi les noms de sept compagnies dont les avions sont interdits en Suisse. Mais la liste complète restera secrète.

Cette annonce fait suite à la publication de listes noires par l'agence italienne Adnkronos et par la Grande-Bretagne.

Outre Flash Airlines, dont un Boeing 737 s’est abîmé en mer il y a une semaine au large de Charm El-Cheikh, tuant ses 148 occupants, au moins six autres compagnies aériennes sont frappées d'une interdiction de faire atterrir certains de leurs avions en Suisse.

Au lendemain de la publication de noms dans la presse, l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) apporte mercredi des confirmations partielles (voir ci-contre, «EN BREF»).

L'OFAC souligne en outre que l'interdiction d'atterrir a été prononcée sur la base d'un contrôle qui représente l'état de l'avion à un moment donné. Et d’ajouter que ces interdictions frappent un avion précis. On ne peut donc pas en tirer de conclusion sur l'état général de la flotte d’une compagnie.

La liste complète des 21 avions interdits en Suisse en raison de dysfonctionnements constatés lors d'un contrôle de sécurité restera toutefois secrète. Avant de la publier ou non, l'OFAC et le ministère des transports entendent mener une étude approfondie.

La liste italienne…

Tout le monde n'a pas ce type de scrupules: lundi soir, l'agence de presse italienne Adnkronos a publié le contenu d'un rapport que les autorités de l'aviation civile italienne ont transmis au ministère des Transports.

Il en ressort que la majorité des inspections ayant révélé des lacunes aux normes de sécurité aérienne dans les 41 pays du programme d'évaluation de la sécurité des aéronefs étrangers (SAFA) ont été effectuées en Suisse.

Réagissant à ce document, Daniel Göring, porte-parole de l'OFAC, a expliqué mardi qu'il y avait «des différences» entre la liste publiée par Adnkronos et la liste officielle établie par son Office.

Selon le document italien, en 2002, six avions sur les 3234 appareils contrôlés dans le cadre du SAFA, se sont vu imposer des «restrictions» de vol sur les territoires où les inspections ont été effectuées.

Sur ces six cas, quatre ont été mis à jour en Suisse, selon le rapport des autorités italiennes. Il s'agit, outre l’Egyptienne Flash Airlines, d'avions de compagnies croate, libanaise et bulgare.

Un an plus tard, soit en 2003, sur les 3300 inspections effectuées, dix cas de défauts ayant des «répercussions sur l'autorisation ultérieure d'entrée dans l'espace aérien» des pays concernés ont été répertoriés. Là encore, une large majorité, soit sept cas, ont été mis à jour lors d'inspections effectuées en Suisse.

Il s'agit cette fois d'avions de compagnies russe, allemande, nigérienne, urkainienne, espagnole et d’Azerbaijan.

…et la liste britannique

La semaine dernière déjà, Londres publiait une liste noire des compagnies aériennes interdites d'atterrissage en Grande-Bretagne. Ce catalogue a été rendu public jeudi 8 janvier sur le site internet de la BBC.

Parmi les transporteurs mis en cause sur la liste britannique figurent notamment l'ensemble des compagnies de Guinée équatoriale, de Gambie, du Libéria et du Tadjikistan.

La liste noire comporte aussi les noms de Star Air et Air Universal du Sierra Léone, de Cameroon Airlines, d'Albanian Airlines et de Central Air Express, de la République Démocratique du Congo.

Un avion sur quatre

Par ailleurs, on a appris également lundi qu’un avion sur quatre contrôlé en Suisse par les inspecteurs de l'OFAC donnait lieu à des remarques de nature technique ou opérationnelle.

Ces «constats» vont d'une lampe qui ne fonctionne pas à un dégât au réacteur et l'OFAC n'est pas en mesure de dire combien de ces constats sont graves. L'Office ne tient pas de statistique à ce sujet.

Lors des contrôles effectués au coup par coup, les gens de l'OFAC contrôlent une cinquantaine de points, selon une liste établie par la Conférence européenne de l'aviation civile

swissinfo et les agences

En bref

Sur 21 avions interdits d’atterrissage en Suisse, l’Office fédéral de l’aviation civile a accepté d’en nommer sept. Voici les noms des compagnies concernées:

- Flash Airlines (Egypte)

- Silk Way (Azerbaïdjan/Belgique)

- Hemus Air (Bulgarie)

- JR Executive (Liban/USA)

- Premium Air Shuttle (Nigéria)

- Dniproavia (Ukraine)

- GIR Jet (Espagne)

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×