Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse grande bénéficiaire de l'accord AELE-Mexique

L´accord de libre-échange, signé par les quatre pays membres de l´AELE et le Mexique, ouvre à la Suisse un marché de 100 millions de consommateurs. Mais il permettra surtout aux entreprises helvétiques de rivaliser avec leurs concurrents européens.

Après quatre mois seulement de négociations, un accord de libre échange entre l'AELE et le Mexique a été conclu vendredi passé à Genève. La Suisse est la principale intéressée, puisque son commerce avec la nation aztèque représente 94 pour cent des échanges entre l'AELE et le Mexique.

Ce traité - qui sera signé à fin novembre - revêt une importance toute particulière pour la Suisse. Car, il place désormais les entreprises helvétiques sur un pied d'égalité avec les firmes européennes au bénéfice d'un traité identique de l'Union européenne avec le Mexique, en vigueur depuis juillet dernier.

Le traitement asymétrique de cet accord prend en compte les différences de développement entre signataires. C'est ainsi que tous les produits mexicains bénéficieront d'une élimination complète des droits de douane, dès l'entrée en vigueur de l'accord, l'an prochain.

En revanche, les taxes mexicaines sur les marchandises de l'AELE baisseront progressivement de 60 pour cent la première année jusqu'à leur élimination complète en 2007. Seuls les produits agricoles ont été exclus. Ils feront l'objet d'accords bilatéraux.

La Suisse pourra désormais écouler plus facilement ses produits sur un marché de 97 millions d'habitants. Ce sera également l'occasion pour elle d'intensifier ses échanges commerciaux et financiers qui sont déjà en pleine croissance. Entre janvier et août de cette année, ils ont augmenté de 13 pour cent par rapport à l'an passé.

En 1999, le montant des exportations de la Suisse vers le Mexique s'est élevé à plus de 700 millions de dollars, alors que les importations atteignaient quelque 400 millions. Avec la signature de cet accord, et malgré l'ouverture complète des frontières helvétiques aux produits mexicains, l'excédent de la balance commerciale qu'enregistre la Suisse avec le Mexique devrait s'approfondir dans les prochaines années.

Patrick John Buffe

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×