Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse moins compétitive que la Finlande

(Keystone)

La Suisse perd deux places et pointe au 7e rang du classement de l'étude sur la compétitivité économique, publiée jeudi à Genève par le World Economic Forum (WEF).

La Finlande reste le pays à l'économie la plus compétitive au monde, devant les Etats-Unis.

Intitulée «The Global Competitiveness Report 2003-04», l'étude porte sur 102 pays représentant 97,8 % du produit intérieur brut (PIB) mondial.

Elle évalue principalement leur potentiel de croissance économique sur la base de données officielles et d'observations faites par des leaders économiques opérant dans les pays concernés.

Excellence scandinave

Il ressort de l'étude que les premiers rangs en matière de compétitivité économique sont occupés, dans l'ordre, par la Finlande, les Etats-Unis, la Suède, le Danemark, Taiwan, Singapour, la Suisse, l'Islande et la Norvège.

A noter, relève le rapport, la forte présence scandinave au sommet du classement établi par le WEF.

Et si la Finlande fait mieux que la Suisse, il y a des raisons bien précises.

Selon le quotidien suisse Le Temps, la Finlande a, par exemple, mieux investi dans le domaine de l’éducation et dans les relations entre les entreprises et l’université.

Toujours selon le journal, la Finlande obtient de meilleures notes pour sa compétitivité en matière de politique agricole, de subventionnement de la recherche privée et d’interventionnisme de l’Etat.

Il faut relever que la Finlande, contrairement à la Suisse, a dû faire face à de nombreuses mutations, notamment en raison de l’effondrement du bloc soviétique, avec lequel la Finlande entretenait des rapports privilégiés.

Elle a également dû gérer la question de son intégration dans l’Union européenne.

Cette double pression a obligé ce pays scandinave à investir dans de nombreux secteurs économiques d’avenir.

Les Etats-Unis leader dans les technologies

Si les Etats-Unis restent leader mondial dans le domaine technologique, ils sont pénalisés par une baisse de qualité de leurs institutions publiques et de l'environnement macroéconomique.

Cela est perceptible notamment au niveau des finances publiques où les Etats-Unis ne se placent qu'au 50e rang des 102 pays examinés.

De leurs côtés, le Royaume-Uni et le Canada ont glissé respectivement aux 15e et 16e rang, principalement en raison d'un déclin de leurs institutions publiques.

De même, l'Allemagne (13e) et la France (26e) sont handicapées par leurs problèmes budgétaires.

En Afrique, le Botswana (36e rang) est le pays qui présente l'économie la plus performante. En Amérique latine, le Chili (28e) est loin devant le Mexique (47e et numéro deux régional).

En Asie, le Japon prend le 11e rang, alors que la Chine ne se retrouve que 44e, tirée vers le bas notamment par le manque d'indépendance de son système judiciaire et la corruption décelée dans le secteur public.

La Russie reste à un niveau plutôt bas (70e rang) malgré de substantiels progrès constatés dans l'environnement macroéconomique et le niveau technologique.

Mais elle souffre toujours d'une forte inflation, de l'inefficience de son système bancaire et de mauvaises notes dans un large éventail de facteurs institutionnels.

swissinfo et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.