Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse pourrait faire mieux en matière de lutte contre la fraude

Les polices européennes (ici l'italienne) font tout pour enrayer la contrebande de cigarettes.

(Keystone)

Une délégation du Parlement européen en visite à Feldkirch, en Autriche, a critiqué vendredi la Suisse en matière de collaboration avec l´UE dans la lutte contre la fraude. Elle estime que l´aide des douanes et de la justice helvétiques est lacunaire.

Le trafic de cigarettes à lui seul engendre pour l'Union européenne (UE) des pertes estimées à plusieurs milliards de francs. Déjà épinglée en 1997 par un rapport d'une commission d'enquête parlementaire, la Suisse continue pourtant à servir de plaque tournante à ce marché, a déclaré à la presse l'Autrichien Herbert Bösch (SPÖ), un des six députés membres de la Commission du contrôle budgétaire.

Si la collaboration entre les Quinze s'est améliorée ces dernières années, on ne peut pas en dire autant de celle entre la Suisse et l'UE. Berne n'extrade pas systématiquement les instigateurs de ces contrebandes, tout comme elle ne contrôle pas toujours des documents douteux. Les députés ont aussi cloué au pilori le secret bancaire.

Une amélioration de la coopération est un préalable absolu à la conclusion de tout autre accord bilatéral entre la Suisse et l'UE, ont répété les députés. La présidente de la délégation, l'Allemande Diemut Theato (CDU), s'est toutefois montrée confiante. La Suisse n'a aucun intérêt à devenir «un havre de paix pour les criminels».

La délégation avait rencontré jeudi le directeur général des douanes Rudolf Dietrich à la frontière de Bâle/Weil am Rhein. Elle voulait s'informer auprès des responsables des douanes françaises, allemandes et autrichiennes des difficultés rencontrées dans la coopération avec la Suisse.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×