La Suisse prend la grippe porcine au sérieux

Alors que les experts demandent au Gouvernement d'augmenter le niveau d'alerte, la «hotline» des autorités a reçu des appels par centaines et la demande en masques d'hygiène augmente dans les magasins. De leur côté, les autorités sanitaires recommandent d'ajourner tous les voyages à destination du Mexique.

Ce contenu a été publié le 28 avril 2009 - 18:46

«Un voyage dans une région affectée comprend un risque pour la santé, dont la gravité ne peut pas être estimée de manière fiable», a indiqué le directeur de l'Office fédéral de la Santé publique (OFSP).

Par contre, pour les autres régions où des cas d'infections avec la nouvelle souche influenza A/H1N1 sont survenus, l'OFSP ne fait pour le moment aucune recommandation.

Pour les voyageurs séjournant dans les régions affectées et les citoyens suisses qui y résident, l'OFSP recommande de suivre des mesures d'hygiène comme se laver les mains, éviter de serrer les mains, se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir en cas d'éternuement et éviter les grands rassemblements.

Les personnes revenant d'un séjour dans ces régions et qui ont des symptômes grippaux dans les sept jours après leur retour sont priés de rester à la maison et de contacter leur médecin par téléphone.

En Suisse, neuf cas suspects sont à l'examen. Il s'agit de personnes qui ont séjourné dans les régions à risque et présentent certains symptômes cliniques. Berne devrait s'aligner sur la décision de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et relever son niveau d'alerte à la phase 4.

Environ 700 appels sont parvenus mardi à la ligne téléphonique spéciale, gérée par la société de télémédecine Medgate, qui répond pendant les heures de bureau au 0041.(0)31.322.21.00.

Les grands distributeurs Migros et Coop ont constaté de leur côté une hausse des ventes de masques d'hygiène dans la journée de mardi.

swissinfo et les agences

swissinfo.ch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article