Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse protège bien ses eaux. En théorie...

Pays riche en eau, la Suisse se doit de protéger ses précieuses ressources.

(WWF)

Le WWF a présenté les résultats de l'indice Eaux vivantes 2003, étude sur la protection des eaux en Europe. La Suisse termine parmi les meilleurs.

Mais l'organisation de défense de l'environnement regrette que les lois helvétiques, efficaces et progressistes, ne soient pas mieux appliquées.

L'indice Eaux vivantes (WWI) compare, à l'échelle européenne, les dispositions légales sur la protection et la restauration des milieux aquatiques.

Les experts ont notamment examiné les possibilités d'intervention du public, la gestion des eaux, la protection des zones humides, l'aménagement des cours d'eau et l'impact de l'agriculture.

L'étude, présentée jeudi, a été réalisée dans 23 pays européens. L’Italie, la Grèce et l’Espagne sont parmi les pays qui se soucient le moins de l’or bleu.

A l’opposé, la Suisse sort en tête du classement pour la protection des zones humides. Et elle termine en troisième position pour la gestion des eaux, derrière la Finlande et la Suède.

Appliquer les principes

Malgré ces bons résultats, la Suisse ne doit pas se faire d’illusion, avertit l’organisation écologiste.

«En comparaison européenne, la Suisse dispose d'une législation progressiste, souligne Andreas Knutti, chef du projet WWI auprès du WWF Suisse. En revanche, elle mérite des mauvaises notes pour la mise en oeuvre de ces prescriptions».

«Avoir de bonnes lois, mais ne pas les appliquer équivaut finalement à ne pas en avoir du tout!», ajoute Walter Wagner, responsable du service Eau du WWF Suisse.

Par exemple, la Suisse dispose d’un Inventaire fédéral des zones alluviales d’importance nationale, mais les cantons sont en retard dans la mise en pratique de leur protection.

Et, plus globalement, le WWF constate que les eaux sont toujours surexploitées. L’organisation écologiste demande donc au gouvernement de placer la protection de l’environnement tout en haut de l’agenda politique.

swissinfo

Faits

Entre 1940 et 1990, la consommation mondiale en eau a quadruplé
150 litres: consommation journalière d'eau par habitant en Europe
30 litres: consommation d'un habitant du Sahel
30 litres: eau utilisée par jour et par habitant en Suisse pour la chasse d'eau des WC
69% des réserves d'eau potable sont utilisées par l'agriculture
21% par l'industrie
10% par les ménages

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.