Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse retrouvera la France en Allemagne

Les adversaires de la Suisse sont sortis de l'urne.

(RTS)

Le verdict est tombé: au premier tour de la Coupe du Monde de football 2006, la Suisse affrontera la France, la Corée du Sud et le Togo.

Ainsi en a décidé le tirage au sort, vendredi soir à Leipzig.

Pour la troisième fois en deux ans, le chemin de la sélection de Köbi Kuhn croisera celui de la France.

Les deux équipes se rencontreront le 13 juin à Stuttgart, et le temps des complexes n'est plus de mise dans le camp helvétique. Les joueurs bien trop candides qui avaient admiré Zidane en août 2003 lors d'un match de gala perdu 2-0 à Genève ont fait place à des hommes sûrs de leur force, capables de résister dans l'enfer d'Istanbul.

Le Togo et la Corée: à prendre au sérieux


La Suisse livrera son deuxième match le 19 juin à Dortmund face au Togo. Néophytes en Coupe du Monde, les footballeurs de Lomé ont provoqué l'une des sensations du tour préliminaire en éliminant le Sénégal.

La star de l'équipe est l'attaquant de Monaco Emmanuel Adebayor, qui a déjà marqué onze buts lors de cette campagne. L'ex- Servettien Kader et deux joueurs de Challenge League, les frères Yao Senaya, figurent également dans cette sélection.

Le troisième match de la Suisse aura pour cadre Hanovre. Le 23 juin, elle affrontera la Corée du Sud, demi-finaliste de la dernière Coupe du monde. Devant leur public, les Coréens avaient déjoué tous les pronostics en éliminant notamment l'Italie et l'Allemagne.

Mais Guus Hiddink, l'homme qui avait bâti cette étonnante équipe, n'est plus là. Le technicien néerlandais a passé le relais à son compatriote Dick Advocaat. Les deux joueurs les plus cotés de la sélection coréenne évoluent aujourd'hui en Angleterre.

«Cela aurait pu être bien pire»

Trop sages pour crier victoire, les représentants de la délégation suisse à Leipzig ne pouvaient dissimuler une légitime satisfaction à l'issue du tirage au sort. «Cela aurait pu être bien pire», lâchait le président de l'Association suisse de football Ralf Zloczower.

«Ce groupe est attractif, soulignait pour sa part Köbi Kuhn. Le fait d'avoir affronté la France à deux reprises cette année sera un avantage. La retrouver dès le premier match est également une bonne chose. Surtout à Stuttgart tout près de la frontière suisse».

«Les Coréens m'avaient surpris en 2002 par leur condition physique, poursuit l'entraîneur national. Mais je ne pense pas qu'ils sont toujours aussi forts.... Enfin j'ignore presque tout du Togo sauf que certains de ses joueurs jouent ou ont joué en Suisse».

Depuis Leverkusen, Tranquillo Barnetta a, lui aussi, accueilli ce tirage au sort avec une réelle satisfaction. «Ce n'est pas un mauvais groupe, lance-t-il. Je peux seulement regretter le fait de tomber sur la Corée. Mais nous ne devons nourrir aucun complexe face à ces trois adversaires !»

La France n'est pas imbattable


Quant à l'ancien arbitre suisse Urs Meier, joint au téléphone par swissinfo il parle d'un «très bon tirage» et mentionne que bien des groupes comptent des équipes nettement plus fortes que la Corée ou le Togo.

Il admet que la France sera l'adversaire le plus difficile, mais estime qu'elle n'est pas imbattable. Les voisins de la Suisse ne sont en effet plus aussi forts qu'ils l'ont été.

«Il est très positif pour la Suisse de jouer la France en premier, les deux équipes se connaissent très bien et je pense que ce sera un beau match. Pour moi, la Suisse a toutes ses chances de décrocher un nul, voire de gagner», estime Urs Meier.

Dur-dur pour l'Argentine

Champion du monde en titre, le Brésil disputera son premier match de contre la Croatie, demi-finaliste en 1998. Les quintuples champions du monde joueront également contre l'Australie et le Japon.

Placée dans le groupe C, le plus difficile, l'Argentine devra se mesurer aux Pays-Bas, à la Serbie-Monténégro et à la Côte d'Ivoire au premier tour. Il y a quatre ans en Corée du Sud et au Japon, les Argentins n'avaient pas réussi à franchir le premier tour.

Le match d'ouverture du tournoi mettra aux prises à Munich le pays organisateur, l'Allemagne, au Costa Rica. Trois fois sacrés champions du monde, les Allemands auront également pour adversaires du premier tour la Pologne et l'Equateur.

Huit têtes de série

Pour ce tirage au sort en forme de grand show télévisé, suivi par à Leipzig par plus de 4000 invités et dans le monde par plus de 300 millions de téléspectateurs, huit équipes étaient classées têtes de série: le Brésil, l'Allemagne, l'Argentine, l'Angleterre, la France, l'Italie, le Mexique et l'Espagne.

L'Angleterre affrontera la Suède pour la deuxième fois d'affilée en phase finale. Ses deux autres adversaires du premier tour sont Trinité et Tobago et le Paraguay, une équipe qu'elle a battue lors de la Coupe du monde 1986.

L'Italie disputera son premier match contre le Ghana avant de rencontrer les Etats-Unis et la République tchèque dans un groupe difficile. Dans le groupe H, l'Ukraine, un autre nouveau-venu, commencera son tournoi contre l'Espagne.

swissinfo et les agences

Faits

La Suisse s'est qualifiée pour ce Mondial en deux matchs de barrage contre la Turquie le mois dernier.
Les Helvètes ont battu les Turcs 2 à 0 à Berne, puis ils se sont inclinés 4 à 2 à Istanbul, mais les deux buts marqués à l'extérieur (qui comptent double en vertu du règlement) ont fait la différence.
La fin de ce match retour a été marquée par de violents incidents. La FIFA a ouvert une enquête disciplinaire, qui devrait aboutir à des sanctions sévères contre l'équipe turque.

Fin de l'infobox

En bref

- Le tirage au sort de vendredi a placé la Suisse dans le groupe G. Ses adversaires au premier tour seront la France (tête de série), la Corée du Sud et le Togo.

- Ce Mondial 2006 marquera le retour des Suisses à ce niveau de la compétition, dont ils étaient absents depuis 1994, c'était aux Etats-Unis. Ils avaient en effet raté leur qualification pour la France en 1998 et la Corée du Sud / Japon en 2002.

- Par le passé, la Suisse a participé plusieurs fois à la Coupe du Monde, qu'elle a même organisé en 1954. Elle était alors parvenue en quart de finale, tout comme en 1934 et 1938.

- En 2008, la Suisse organisera le Championnat d'Europe des Nations (Eurofoot), conjointement avec l'Autriche.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.