Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse s'offre une super-agence de relations publiques

Johannes Matyassy (à gauche), Joseph Deiss et Paul Reutlinger (à droite).

(Keystone)

Première réunion lundi à Berne de la Commission de PRésence Suisse. Avec à sa tête Paul Reutlinger - directeur de SAirGroup - le nouvel organisme chargé de «vendre» la Suisse cible prioritairement les Etats-Unis.

Cette première réunion institutionnelle, inaugurée par Joseph Deiss, ministre des Affaires étrangères, a marqué l'entrée des nouveaux membres de la Commission depuis son adoption par le Conseil fédéral, le 15 novembre dernier. Elle a été l'occasion pour le président de PRésence Suisse, Paul Reutlinger, de présenter les objectifs d'une vaste opération visant à redorer le blason de la Suisse.

Dans «PRésence Suisse», on lit PR, comme dans «relations publiques» (RP en français). Du reste le Conseil fédéral avait déjà annoncé la couleur dans son message en parlant de «marketing national».

En fait, PRésence Suisse (PRS) est la nouvelle émanation de la Commission de coordination pour la présence de la Suisse à l'étranger (CoCo). Créée en 1970 avec un effectif de cinq personnes et au maximum 2,4 millions de francs par an, la CoCo peinait à jouer son rôle de porte-drapeau.

Lorsque les «affaires» de blanchiment d'argent, de fraude fiscale ou des fonds en déshérence ont commencé à miner le terrain, le gouvernement a compris qu'il devait se donner les moyens de redorer son blason.

La nouvelle PRS disposera de dix collaborateurs et de 46 millions de francs pour les quatre premières années. Et surtout d'un chef très médiatique, l'ambassadeur Johannes Matyassy, qui a quitté le Secrétariat général du Parti radical suisse pour aiguiser la politique de communication de la Suisse dès le 1er janvier.

La priorité de la PRS est de «communiquer, de transmettre des connaissances sur la Suisse, de susciter la compréhension, voire la sympathie». C'est en ces termes que le conseiller fédéral Joseph Deiss a présenté ce nouvel instrument, en précisant qu'à une époque où la concurrence entre acteurs de tous ordres s'accroît, tous les Etats doivent améliorer leur audience en recourant à des professionnels de la communication.

Pour Johannes Mattyassy, l'objectif prioritaire vise les Etats-Unis, puis la Grande-Bretagne d'ici le milieu de 2001, à quoi s'ajoutera ultérieurement un pays tel que l'Inde ou le Brésil. Avec 11,6 millions pour 2001, le recrutement du personnel supplémentaire a commencé et PRésence Suisse sera totalement opérationnelle d'ici à mars prochain.

Isabelle Eichenberger

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×