Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La télévision fait grossir les enfants

Trop de télévision peut nuire à la santé des enfants.

(Keystone)

Attention, les enfants qui passent trop de temps devant la télévision ont tendance à grossir. Les médecins en appellent à la vigilance des parents.

Une étude montre que nombre d’écoliers, âgés de six à dix ans, passent près quatre heures par jour devant leur écran.

«A notre connaissance, cette étude fournit la preuve la plus solide apportée jusqu’ici du lien entre le temps passé devant un écran et l’excès de poids des enfants», explique le docteur Nicolas Stettler, qui a dirigé cette recherche.

Il s’agit de la première étude de ce type menée en Suisse. Des chercheurs de l’Hôpital universitaire de Zurich et de l’Hôpital pédiatrique de Philadelphie (Etats-Unis) ont examiné le comportement de 872 enfants, de dix écoles de la zone nord-est de la Suisse.

En moyenne, ces enfants passent deux heures par jour à regarder la télévision ou à jouer à des jeux vidéo. Mais ce chiffre peut monter à quatre heures dans les pires des cas.

«Si un enfant passe huit heures par jour à l’école, huit autres à dormir et encore quatre devant un écran, il ne lui reste pas beaucoup de temps pour d’autres activités», explique à swissinfo le docteur Paolo Suter, co-auteur de l’étude américano-suisse.

Interdire n’est pas la solution

Il y a quelques mois, une autre étude, menée par le département de nutrition humaine de l’Ecole polytechnique de Zurich, avait montré que 20% des enfants suisses de 6 à 12 ans présentent un excès de poids et que 4% sont obèses.

Le nombre d’enfants appartenant à cette dernière catégorie s’est même multiplié par six dans les 20 dernières années.

Malgré cela, Paolo Suter, estime qu’interdire la télévision ou les jeux vidéo n’est pas la solution.

«Lorsque vous interdisez quelque chose, cela crée de nouveaux problèmes, note ce spécialiste zurichois en médecine interne et en nutrition. Il serait bien plus efficace de proposer des alternatives».

«Les enfants doivent apprendre qu’il existe des activités tout aussi amusantes que le fait de s’asseoir devant la télévision, poursuit Paolo Suter. Et cela ne veut pas forcément dire faire du sport, mais simplement bouger un peu. On devrait leur apprendre cela très tôt et en parler à l’école».

Facteur aggravant

Le docteur Suter est toutefois bien conscient qu’un tel changement de style de vie, tant pour les enfants que pour les adultes, ne va pas s’imposer du jour au lendemain.

Pour lui, motiver les gens à être physiquement plus actifs demandera de gros efforts. Mais ceux-ci méritent d’être entrepris, car le problème est de taille.

«Dans les pays développés, les gens deviennent de plus en plus souvent trop gros ou obèses, note Paolo Suter. Et cet excès de poids est probablement le plus important facteur aggravant des maladies chroniques que nous aurons en vieillissant, comme le diabète, les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension, et les autres».

swissinfo, Adam Beaumont
(traduction, Marc-André Miserez)

Faits

L’étude a porté sur 872 enfants au nord-est de la Suisse.
En moyenne, ils passent deux heures par jour devant un écran de télévision.
Dans les pires des cas, ce chiffre grimpe à quatre heures.

Fin de l'infobox

En bref

- Une étude menée conjointement par des chercheurs suisses et américains a permis d’établir un lien direct entre le temps passé devant la télévision et l’excès de poids des enfants suisses.

- Elle a également établi que les enfants étrangers vivant en Suisse sont deux fois plus souvent en excès de poids que les natifs du pays.

- Les jeunes étrangers ont en effet tendance à consommer davantage de télévision et à avoir moins d’activité physique.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.