Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Lausanne Hockey-Club: bienvenue en LNA!

Un grand A pour le LHC et ses supporters.

(Keystone)

Lausanne s'impose 5-2 à La Chaux-de-Fonds, remporte le barrage promotion/relégation par 4 victoires à 2 et se voit propulsé en Ligue nationale A, condamnant du même coup son adversaire à faire le chemin inverse.

Six ans après sa dernière promotion en LNA, cinq ans après sa relégation brutale en LNB et trois ans après avoir évité de peu le dépôt de bilan grâce à un sursis concordataire, le Lausanne Hockey-Club retrouve l'élite, fêtant la cinquième montée de son histoire dans la plus haute catégorie.

Confirmant la supériorité affichée tout au long de son duel face à La Chaux-de-Fonds, l'équipe de Riccardo Fuhrer fut motivée par une rage de vaincre de tous les instants, qui a eu raison des Neuchâtelois, tétanisés par l'enjeu. «Les Lausannois n'ont rien volé, ils en voulaient plus que mes joueurs, en tout cas ce soir», admettait, fair-play, le coach Mike Lussier.

Le LHC était animé par une formidable confiance, qui lui a permis de tenir bon, malgré un premier tiers temps plutôt raté. Devant 6700 spectateurs (record de la saison aux Mélèzes), la Tchaux menait 2-0 après 14 minutes de jeu. Parallèlement, les visiteurs devaient se passer de leur portier suédois, Thomas Östlund (sorti après 16 minutes) et de leur centre-avant Philipp Müller, renvoyé aux vestiaires pour une grossière faute.

Il était pourtant écrit que Lausanne souhaitait en terminer au plus vite, notamment pour prendre sa revanche sur La Chaux-de-Fonds, qui l'avait remplacé en 1996 en LNA. Les rôles ont été inversés. Dès l'entame de la seconde période, Princi, puis l'inévitable Shamolin égalisaient. La machine était lancée et n'allait plus s'arrêter. A la 52e minute, un but de Weibel, réussi en infériorité numérique, ouvrait les portes du paradis au LHC et envoyait les Neuchâtelois en enfer.

«C'est une juste récompense pour l'ensemble de notre saison, avouait les larmes aux yeux l'entraîneur Riccardo Fuhrer. Mon équipe formait un fabuleux collectif et non un ensemble d'individualités. Cela a fini par porter ses fruits...»

Equipe surprise de LNB, Lausanne a figuré tout au long de la saison à l'une des deux premières places, ne faiblissant jamais, remportant le championnat régulier, puis les play-off (victoires contre Sierre, Viège et Bienne) et ne trébuchant pas sur l'ultime obstacle chaux-de-fonnier. Une promotion largement méritée pour une équipe soutenue par l'un des meilleurs publics de toute la Suisse.

Jonathan Hirsch


Liens

×