Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le calme avant la tempête sur l'autoroute du Gothard

Calme plat sur l'A2, mais pour combien de temps?

(Keystone Archive)

On craignait le pire, dès jeudi saint déjà, au Gothard. Or, dans l'après-midi, la circulation était encore relativement fluide sur l'axe sud de la fameuse autoroute A2 , quasiment débarassée des poids lourds. Mais le calme ne devrait pas durer.

Le Tessin vit frénétiquement ces jours de la veille de Pâques. Le canton du sud des Alpes semble avoir perdu sa mémoire. Les longues colonnes de voitures au pas sur la A2 et les files de camions bloqués d'Airolo à Chiasso n'ont rien d'exceptionnel. D'ailleurs, dans les années 80, les poids lourds en attente ne se comptaient pas par centaines mais par milliers.

Pour ce premier exode printanier de 2001, la police routière d'Airolo constatait, jeudi dans l'après-midi, un calme plat en Léventine, à la sortie du Gothard. Mais elle ne se faisait pas d'illusion: «nous nous attendons à un afflux de véhicules jusqu'à samedi».

Dès jeudi matin, la police a bloqué les premiers camions en surplus à Bodio, au nord du Tessin. Et, en début d'après-midi, d'autres attendaient à Chiasso. La situation était cependant presque normale. Et cela grâce à l'ouverture, dès jeudi soir, de la douane commerciale de Chiasso-Brogeda.

250 camions seulement se sont annoncés en transit, en dehors de l'horaire normal. Pas de quoi fouetter un chat donc, contrairement aux prévisions cantonales et fédérales. Et, jeudi soir, la douane devait fonctionner à nouveau de nuit.

Mais la mesure proposée par la task force de la Confédération et agréée lundi soir par le gouvernement italien a fortement irrité une partie de la population de Chiasso. Le conseiller d'Etat Marco Borradori, chef du département cantonal des transports, a d'ailleurs vivement été pris à partie par la population pour avoir accepté la décision fédérale.

Soutenus par les mouvements écologistes, les manifestants reprochent aux politiciens de leur ôter le sommeil, en permettant aux poids lourds de passer la douane de nuit.

Gemma d'Urso, Lugano


Liens

×