Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le canton de Zurich garde sa majorité bourgeoise

Ursula Gut remplacera sa collègue de parti Dorothée Fierz.

(Keystone)

Le gouvernement du canton de Zurich ne basculera pas à gauche. La Radicale Ursula Gut bat nettement l'écologiste Ruth Genner, par ailleurs présidente nationale des Verts.

Cette élection complémentaire a suscité l'intérêt de toute la Suisse. Pour la première fois de son histoire en effet, la région économiquement la plus forte du pays aurait pu avoir une direction rose-verte.

Les chances de la députée écologiste, plus connue que sa rivale, semblaient pourtant réelles. D'aucuns considéraient le scrutin zurichois comme un test au niveau national.

Cette élection complémentaire était nécessaire après la démission de la Radicale (droite) Dorothée Fierz, poussée vers la porte de sortie après une indiscrétion face aux médias. Soupçonnée d'avoir violé le secret de fonction, la démissionnaire risque une procédure pénale.

Ursula Gut l'emporte donc nettement, avec près de 121'000 voix contre moins de 90'000 à sa rivale

Les suffrages des citoyens des deux grandes villes du canton, Zurich et Winterthour, ont permis à Ruth Genner de réduire l'énorme écart qui la séparait de la Radicale après le décompte dans les plus petites communes. Mais ces votes urbains n'ont pas suffi.

Le gouvernement zurichois ne basculera donc pas à gauche. Il reste composé de deux Radicaux, une UDC (Union démocratique du centre, droite dure), un Démocrate-chrétien, deux Socialistes et une Verte libérale (dissidente).

Etonnement

A l'issue du scrutin, les deux candidates ont exprimé leur étonnement. Ni l'une ni l'autre ne s'attendaient à un résultat aussi net.

«Le souverain a compris qu'il s'agissait d'une élection déterminante pour les partis bourgeois», a commenté Ursula Gut, interviewée par la télévision locale Tele Züri.

Ruth Genner a estimé de son côté que le faible taux de participation - un petit 28% - avait joué en sa défaveur. Mais elle n'en voit pas moins son résultat comme un «succès respectable».

La députée et présidente nationale des Verts ne sait pas encore si elle se représentera aux élections - générales cette fois - du printemps prochain dans le canton de Zurich.

swissinfo et les agences

Faits

Ursula Gut est née en 1953, elle a grandi à Erlenbach, sur les rives du Lac de Zurich.
Elle a terminé ses études avec un doctorat en droit.
Entre 1986 et 2005, elle a travaillé au Credit Suisse.
Depuis lors, elle est vice-directrice au service du personnel de la compagnie d'assurances Swiss Life.
En 1994, elle est élue à l'exécutif de sa commune de Küsnacht, dont elle devient présidente en 1998.

Fin de l'infobox


Liens

×