Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le chômage poursuit sa progression

Des chômeurs de longue durée se rencontrent régulièrement à Einsiedeln (SZ) pour parler de leur situation.

(swissinfo.ch)

Après être resté stable durant quatre mois, le taux de chômage en Suisse a progressé de 0,1 point en septembre par rapport à août, à 3,7%.

Le phénomène, qui concerne la plupart des cantons, a aussi particulièrement touché les jeunes.

Fin septembre, la Suisse comptait très exactement 146'688 chômeurs, soit 3016 de plus qu´un mois auparavant, a indiqué mardi le Secrétariat d´Etat à l´économie (seco) dans un communiqué.

Le nombre total des demandeurs d´emplois a donc progressé de 3859 personnes entre les mois d’août et de septembre pour atteindre un total de 209'495.

«La progression est nettement moins importante que ce qui était attendu», remarque Jean-Luc Nordmann, chef de la direction du travail au seco. L´évolution de ces derniers mois permet du même coup de réviser à la baisse la prévision de moyenne annuelle du chômage, de 3,7% à 3,9%.

Comme en août, l´afflux de nouveaux chômeurs en septembre a principalement découlé de facteurs saisonniers. De nombreux jeunes sortant de l´école ou de l´apprentissage ont ainsi dû s´inscrire auprès des Offices régionaux de placement (ORP) (+ 844 à 10’055), faute de jobs.

Un chômeur sur trois a moins de 30 ans

«Et la tendance est à la hausse», estime Jean-Luc Nordmann. Les jeunes de 15 à 24 ans ont été 1329 de plus à toucher l´assurance chômage en septembre, pour atteindre un total de 28'308, soit 19,3% de l´ensemble (18,7% en août).

Compte tenu du fait que plus de 20'000 autres personnes inscrites tombent dans la catégorie des 25-29 ans, un chômeur sur trois (33,2%) a moins de 30 ans en Suisse.

En Suisse romande, seuls les cantons de Fribourg (taux stable à 2,7% en septembre) et du Valais (+ 0,2 point à 3%) présentent des chiffres inférieurs à la moyenne nationale. Avec un taux de 6,6% (+ 0,1 point), Genève affiche toujours le niveau de chômage le plus élevé du pays.

«Nous n´avons pas encore atteint le pic du phénomène. Le chômage continuera à croître jusqu´à la fin de l´année, poussé par des facteurs saisonniers», affirme Jean-Luc Nordmann. Le pire taux devrait être atteint en janvier, avant que la décrue ne se fasse sentir.

Il n´y aura pas moins de chômeurs l´an prochain, mais la tendance à la baisse sera palpable, explique le chef de la direction du travail du seco. Pour 2003, ses services continuent à tabler sur un nombre moyen de chômeurs de 150'000. Ils étaient 100'504 en 2002.

swissinfo et les agences

En bref

- Vaud fait état d´un chômage de 4,7% (+ 0,1 point), Neuchâtel de 4,4% (+ 0,1) et le Jura de 5% (- 0,1).

- Le canton de Zurich est lui aussi au-dessus de la moyenne (4,7%, + 0,1), tout comme Bâle-Ville (4,3%, + 0,1) et le Tessin (4%, + 0,1). Berne présente un taux de 2,8% (+ 0,1 point).

- Les branches qui présentent les plus gros contingents de chômeurs sont le commerce (4,3%), ainsi que le conseil, la planification et l’informatique (8,7%) et l’hôtellerie-restauration (10,3%).

- Dans le secteur bancaire, le taux de chômage atteint 3,6%, 2,9% provenant des assurances et 3,2% des services publics.

- 2513 personnes sont par ailleurs arrivées en fin de droit au 31 juillet 2003.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.