Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le champion de lutte à la culotte élu Suisse de l'année

Jörg Abderhalden n'en revient pas d'être Suisse de l'année 2007.

(Keystone)

Le champion de la lutte à la culotte, Jörg Abderhalden, a été sacré «Suisse de l'année 2007» lors du 6e gala «SwissAward» samedi soir à Zurich.

Elu par les téléspectateurs parmi 18 personnalités, il succède à l'entraîneur de l'équipe nationale de football Köbi Kuhn et à Peter Sauber, l'ex-patron d'écurie de Formule 1.

Pour cette 6e édition du «Swiss Award», c'est la quatrième fois qu'un sportif est couronné Suisse de l'année. Samedi soir, Jörg Abderhalden a remporté les suffrage des téléspectateurs devant le réalisateur Marc Forster et le patron d'Alinghi Ernesto Bertarelli.

Le menuisier du Toggenbourg s'est montré le premier surpris par ce choix qui, selon ses propres paroles, permet à ce sport de combat traditionnel de la Suisse de s'inscrire dans une certaine modernité.

Lors de la Fête fédérale de lutte à la culotte de l'été dernier à Aarau, Jörg Abderhalden avait été sacré roi pour la troisième fois, après 1998 et 2004.

Avant Köbi Kuhn et Peter Sauber, en 2004, c'était Lotti Latrous qui avait remporté la distinction pour son engagement dans les bidonvilles d'Abidjan. Elle succédait au tennisman Roger Federer (2003) et au pédiatre Beat Richner (2002).

Six catégories

Samedi, un jury a encore désigné les «figures de l'année» dans d'autres catégories que le sport: «politique», «société», «showbiz», «culture» et «économie».

Le travail de Carla del Ponte à la tête du Tribunal pénal international sur l'ex-Yougoslavie (TPI) a été salué. Elle a été nominée dans la catégorie «politique».

Le Romand Daniel Borel, le créateur de Logitech, l'a emporté dans la catégorie «économie». Karin Mölling, directrice de l'Institut de virologie médicale de l'Université de Zurich, a été primée dans la catégorie «société» pour ses travaux dans la lutte contre le sida.

Ernst Beyeler, le marchand d'art et galeriste bâlois a été choisi dans la catégorie «culture». Marc Forster, le réalisateur du prochain James Bond a emporté la palme dans la section «showbiz». Il avait été désigné «réalisateur de l'année» par le 11e Hollywood Film Festival en 2007.

Une soirée qui fédère les Suisses

L'espace d'une soirée, la cérémonie «SwissAward» créée en 2002 fédère les téléspectateurs des trois principales régions linguistiques du pays.

Samedi soir, elle était retransmise en direct sur les trois chaînes nationales depuis le Hallenstadium de Zurich. Ce sont les téléspectateurs qui ont choisi le Suisse de l'année parmi 18 personnalités, dont 5 Romands.

Les Romands ont pu suivre la cérémonie avec l'aide d'une traductrice.

swissinfo et les agences

En bref

Le «SwissAward» a été mis sur pied en 2002 afin de récompenser les citoyens suisses qui se sont illustrés par leur créativité, leur esprit d'innovation ou leur courage.

Le Suisse de l'année est choisi par les téléspectateurs parmi 18 personnalités sélectionnées par un jury dans les catégories politique, culture, économie, showbiz, sport et société.

La manifestation est organisée par les trois chaînes nationales de TV, Swisslos, la Loterie Romande, «Blick», «Bilanz», «Schweizer Illustrierte», «L'Illustré», «Il Caffè» et Schweizer Radio DRS1.

Fin de l'infobox

Jörg Abderhalden

Né en 1979, il est menuisier de profession et vit dans le Toggenbourg

En 2007 à Aarau, il a été couronné roi de la Fête fédérale de lutte à la culotte pour la 3e fois, après 1998 et 2004.

Le sport national suisse est pratiqué depuis au moins le 17e siècle par les bergers d'alpage. Placés sur des zones circulaires couvertes de sciure, les lutteurs portent une large culotte en toile munie d'une ceinture à laquelle ils s'empoignent. Le vainqueur doit plaquer son adversaire au sol.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×