Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le cheval, roi de la foire agricole à Berne

"Le Prince", comédie musicale équestre, sera le clou de cette 50ème édition, très axée sur le cheval. (service de presse BEA)

Adieu veaux, vaches, cochons, chèvres et moutons. En raison de l'épidémie de fièvre aphteuse, les organisateurs de la BEA - la grande foire agricole bernoise - ont décidé de bannir tous les animaux «à risque» de l'édition 2001. Plus encore que les autres années, c'est donc le cheval qui se taillera la part du lion.

Certes, aucun foyer de fièvre aphteuse n'a été détecté en Suisse à ce jour, mais dans ce cas - comme dans celui des combats de reines en Valais -, c'est le principe de précaution qui s'applique. Un principe qui veut notamment que l'on évite autant que possible les déplacements de bêtes.

C'est donc d'un commun accord que les syndicats d'élevage et les organisateurs de la foire bernoise - qui se tient du 20 au 29 avril - ont décidé de renoncer pour cette année à toute exposition de bovins, ovins, caprins et porcins.

«C'est évidemment une déception pour les éleveurs qui ont travaillé depuis une année à sélectionner leurs bêtes», commente Yves Schleppi, de la Fédération suisse d'élevage de la race tachetée rouge.

«Surtout que la BEA est une occasion de rencontre entre vendeurs et acheteurs de bétail», poursuit le représentant des éleveurs, qui admet toutefois que si perte il y a, elle est très difficile à chiffrer en termes économiques.

Malgré cela, il y aura quand même des animaux à la BEA. Plus de 500, promettent les organisateurs: des chats, des chiens, des lapins, et même des autruches, qui ne seront que les représentantes les plus impressionnantes d'une vaste basse-cour.

Mais les rois de la fête seront incontestablement les chevaux, dont l'exposition nationale est jumelée à la BEA depuis 1994. Cette année, le public pourra découvrir en première suisse un spectacle que l'on promet grandiose et dans lequel ils tiennent la vedette.

«Le Prince», comédie musicale équestre, due au talent du dresseur français Jean-François Pignon et du compositeur britannique Mike Turtle, n'a été présentée jusqu'ici qu'à la foire Equitana d'Essen, où elle a obtenu un triomphe. A découvrir à la patinoire de l'Allmend, pour six représentations tout au long de la BEA.

Marc-André Miserez


Liens

×