Le cinéma suisse prime ses meilleurs films

Le réalisateur Greg Zglinski lors de la cérémonie du Prix du cinéma suisse. swissinfo.ch

«Tout un hiver sans feu» de Greg Zglinski et «Accordion Tribe» de Stefan Schwietert sont les grands gagnants des Prix du cinéma suisse 2005.

Ce contenu a été publié le 26 janvier 2005 - 21:44

Pour la première fois, le jury a aussi primé un film d’animation: «Un'altra città» de Carlo Ippolito.

Greg Zglinski est né en 1968 à Varsovie. Dans «Tout un hiver sans feu», qui a pour cadre le Jura neuchâtelois, le cinéaste met subtilement en images un couple confronté au deuil de leur fillette morte dans une grange incendiée.

La jeune mère se mure dans le silence et doit être hospitalisée. Le père affronte lui aussi la douleur. Il s'endette mais finit par reprendre goût à la vie en travaillant dans une fonderie. Le film, dont le scénario est signé Pierre-Pascal Rossi, a été produit par la société lausannoise CAB qui fête ses vingt ans.

Pour le jury, présidé par Raymond Vouillamoz (ancien directeur des programmes de la Télévision Suisse Romande), ce long métrage exprime avec une économie de mots l'âpreté de l'âme jurassienne et les douleurs de l'exil.

«La mise en scène magnifie les contrastes entre l'harmonie austère des paysages et les tourments des hommes et des femmes d'ici et d'ailleurs. Le film nous rappelle que le renouveau passe par la solidarité», écrit le jury.

Paysages musicaux

Stefan Schwietert obtient le prix du meilleur documentaire pour «Accordion Tribe». Né en Allemagne en 1961, le lauréat a grandi dans le canton de Bâle-Campagne.

Son film suit cinq virtuoses de l'accordéon en voyage en Europe. Le film aborde des paysages musicaux émouvants parfois proches de la transe.

Au fil d'images mémorables, écrit le jury, le film associe de façon exemplaire la découverte d'une musique fascinante et les portraits de cinq personnalités passionnées à l'exubérance contagieuse.

Pour ces deux récompenses principales, Greg Zglinski et Stefan Schwietert obtiennent chacun un prix doté de 60'000 francs.

L’animation à l’honneur



Pour la première fois, le palmarès tient aussi compte de la vitalité d'un autre secteur du cinéma suisse en attribuant un prix du meilleur film d'animation doté de 30’000 francs. Il a été décerné à Carlo Ippolito pour «Un'altra città» (Une autre ville), une vidéo de onze minutes.

Ce film allie admirablement différentes techniques d'animation: dessins, photographies et extraits de films, explique le jury. L'ouvrage fait affleurer le climat culturel, social et politique de l'Allemagne des années 30. Il tisse un lien avec le monde actuel et l'asservissement des médias au pouvoir politique. Le lauréat est né à Milan en 1949.

Le prix du meilleur court métrage – doté de 30’000 francs – salue Alexander Meier pour «Chyenne». Né en Thurgovie, le lauréat propose un film sans parole sur le thème de la peur de l'inconnu.

Le prix spécial du jury doté de 20’000 francs vient honorer le cameraman alémanique Filip Zumbrunn. Le prix du meilleur rôle principal gratifie Roeland Wiesnekker dans «Strähl» de Manuel Flurin Hendry. Le lauréat empoche 15’000 francs, tout comme Johanna Bantzer, lauréate du prix du meilleur rôle secondaire dans ce même long métrage.

swissinfo et les agences

Faits

Meilleur documentaire: Stefan Schwietert pour «Accordion Tribe»
Meilleure fiction: Greg Zglinski pour «Tout un hiver sans feu»
Meilleur film d’animation: Carlo Ippolito pour «Un'altra città»
Meilleur court métrage: Alexander Meier pour «Chyenne»
Meilleur rôle principal: Roeland Wiesnekker dans «Strähl», de Manuel Flurin Hendry
Meilleur rôle secondaire: Johanna Bantzer dans «Strähl»
Prix spécial du jury: le caméraman Filip Zumbrunn

End of insertion

En bref

- Le palmarès 2005 met à l'honneur des oeuvres qui pour la plupart n'ont pas encore été exploitées en Suisse romande.

- Organisée dans le cadre des 40e Journées de Soleure, la soirée de gala a réuni 800 personnes.

- Un hommage y a notamment été rendu au cinéaste Alain Tanner.

- Les prix du cinéma suisse sont attribués depuis 1998.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article