Le concordat scolaire HarmoS passe la rampe

L'accord intercantonal sur l'harmonisation de la scolarité obligatoire pourra entrer en vigueur au niveau national puisque le Tessin est le dixième canton a adhérer au concordat, le référendum y ayant échoué. L'entrée en vigueur de HarmoS sera fixée début mai et devrait être agendée soit à la rentrée scolaire 2009 soit à janvier 2010.

Ce contenu a été publié le 06 avril 2009 - 17:56

La ministre tessinoise de l'Instruction publique Gabriele Gendotti l'a annoncé fièrement à la radio alémanique DRS ce lundi: son canton est le dixième a approuver le projet d'harmonisation scolaire de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP).

Un référendum contre ce projet a en effet échoué au Tessin, où les Jeunes UDC (le parti de droite nationaliste Union démocratique du Centre s'oppose à HarmoS) n'ont pas réussi à recueillir les 7000 signatures requises.

Mme Gendotti, qui est aussi vice-présidente de la CDIP, a estimé que les cantons réfractaires vont devoir se soumettre et ratifier le projet d'harmonisation scolaire puisque l'objectif de dix cantons favorables est atteint.

Avant, le Tessin, Genève, Glaris, le Jura, Neuchâtel, Schaffhouse, St-Gall, Vaud, Valais et Zurich ont approuvé HarmoS.

De leur côté, Lucerne, Grisons, Thurgovie et Nidwald l'ont rejeté en votation populaire. Le autres doivent encore se prononcer.

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article