Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le drame autrichien provoque des réactions en Suisse

Le "métro alpin" de Saas Fee est l'une des deux installations suisses comparables au funiculaire de Kitzsteinhorn. (Archive Keystone)

(Keystone)

Les responsables de funiculaires en Suisse ont réagi avec consternation à la catastrophe autrichienne. Les experts rappellent qu´il existe des règles de sécurité et que le risque d'incendie est quasi nul, bien que la sécurité absolue n'existe pas.

Le drame autrichien secoue le monde du tourisme alpin en général et celui des installations de remontée en particulier. "Ce qui s'est passé à Kaprun reste purement inexplicable pour nos experts", a déclaré dimanche Heinz Schoeni, porte-parole de l'Office fédéral des transports (OFT). Bien sûr, tant que la cause du sinistre n'aura pas été établie, on ne pourra savoir si un tel accident est imaginable en Suisse. Sur les quelque 50 funiculaires en fonction dans notre pays, seuls les lignes valaisannes du "métro alpin" de Saas Fee et le funiculaire de la Sunegga à Zermatt sont comparables à celui de Kitzsteinhorn.

L'ordonnance suisse sur les funiculaires comporte des règles précises contre le risque d'incendie, a ajouté Heinz Schoeni. Seuls des matériaux de construction difficilement inflammables peuvent ainsi être utilisés. A ces prescriptions s'ajoutent encore les règlements cantonaux de la police du feu. "En principe, les funiculaires ne peuvent pas prendre feu", a expliqué le porte-parole de l'OFT.

Cependant, la sécurité absolue ne peut être garantie si la source de l'incendie est externe ou si le feu prend dans un tunnel avec effet d'aspiration, a concédé Heinz Schoeni. Si le feu se propage de manière explosive, l'évacuation devient alors très difficile.

Les experts de la branche des funiculaires ont également réagi avec incrédulité face à l'étendue de la catastrophe autrichienne. "On considérait jusqu'ici qu'un incendie dans un funiculaire de classe moyenne était pratiquement impossible", a déclaré le directeur d'exploitation du "métro alpin" de Saas Fee, Bernhard Pfamatter dans une interview aux médias du dimanche.

Cependant, le risque d'incendie dans le tunnel est régulièrement testé. Le "métro alpin" est le plus haut funiculaire souterrain au monde et mène au domaine des glaciers valaisans. Il est en cela comparable au métro alpin du Kitzsteinhorn, même si son tronçon est plus court de moitié. Au contraire de l'installation de Kaprun, le tunnel du "métro alpin" est en outre équipé d'une sortie de secours à mi-station, a déclaré le directeur d'exploitation.

Les règles de sécurités sont généralement très sévères en Suisse, a expliqué le directeur de l'Association suisse des funiculaires, le conseiller national socialiste Peter Vollmer. Ainsi, des voies d'issue et des escaliers doivent être aménagés près du tracé des tunnels. Il a également rappelé que les funiculaires sont statistiquement les moyens de transport les plus fiables.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×