Le drapeau suisse flotte sur les mers du monde

Les membres du team suisse effectuent les derniers réglages avant la compétition. Keystone Archive

Les skippers helvétiques ont vogué entre bonheur et désillusions en 2001. Dès octobre, le défi suisse Alinghi sera engagé en Coupe de l'America.

Ce contenu a été publié le 21 décembre 2001 - 11:00

Sixième du dernier Vendée Globe - la course autour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance - le navigateur suisse Dominique Wavre est allé au bout de son rêve. Malgré plusieurs mésaventures.

Arrivé aux Sables-d'Olonne bien loin de Michel Desjoyaux - le nouveau recordman de l'épreuve - et de la jeune britannique Ellen Mac Arthur, il n'a jamais pu se battre pour la victoire.

Son compatriote Bernard Stamm a, quant à lui, dû jeter l'éponge rapidement. Mais le Vaudois a bien rebondi en établissant un nouveau record de la traversée de l'Atlantique. Sa ténacité et son courage lui ont également permis d'être nommé skipper suisse de l'année 2001 par le Cruising Club de Suisse, l'association des navigateurs suisses en mer.

La Transat Jacques Vabre

Les deux skippers suisses étaient également au départ, en duo, de la Transat Jacques Vabre entre Le Havre et Salvador de Bahia. La route du café. Dominique Wavre avec sa compagne Michèle Paret, Dominique Stamm aux côtés du Français Vincent Riou.

Respectivement classés aux septièmes et huitièmes places, les deux couples ont été frappés par la malchance et ont essuyé une nouvelle désillusion. Le Vaudois Stève Ravussin, associé au Français Franck Cammas, deuxième l'an dernier, a inscrit son nom en lettres d'or au palmarès de la course. Il sera au départ de la Route du Rhum 2002.

La Coupe de l'America

Dès octobre, c'est la fameuse Coupe de l'America - l'un des événements majeurs du sport international avec la Coupe du monde de football et les Jeux Olympiques - qui retiendra toute l'attention du monde la voile. Les sélections de la Coupe Louis-Vuitton désigneront le futur adversaire du Team New Zeland, le détenteur du trophée, pour les neuf manches finales de février 2003.

A pied d'œuvre dans le port d'Aukland, le défi suisse - le Team Alinghi mis en place par Ernesto Bertarelli - a ramené, lui, pour la première fois de son histoire, la fameuse Coupe en Europe. Rien de moins.

swissinfo

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article