Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le FC Zurich tente la passe de trois

Dernier entraînement avant le début du championnat.

(Keystone)

Le championnat suisse de football reprend ses droits cette semaine avec, notamment, un choc entre les deux clubs dominateurs des dernières saisons, le FC Zurich et le FC Bâle.

Doubles tenants du titre, les Zurichois vont tenter la passe de trois cette saison, comme ils l'avaient réussi entre 1974 et 1976.

Bâle en 2004 et 2005, Zurich en 2006 et 2007. Depuis quatre ans, le principal suspense consiste à se demander laquelle des deux équipes précédera l'autre au terme du championnat. Et d'un autre côté quel club, classé dernier, devra quitter l'élite. Il devrait une nouvelle fois en être ainsi cette année.

Certes, la campagne de transfert qui fait rage entre la fin mai et la mi-juillet n'a pas réellement souri au club des bords de la Limmat. Outre le départ de l'entraîneur Lucien Favre pour club allemand de Berlin, les Zurichois ont également perdu trois de leurs meilleurs joueurs.

A l'image de la plupart des internationaux helvétiques, Xavier Margairaz (Osasuna / Espagne), Blerim Dzemaili (Bolton Wanderers / Angleterre) et Gökhan Inler (Udinese / Italie) ont en effet cédé au chant des sirènes des grands championnats européens.

C'est donc une équipe en perte de repères que va diriger en ce début de saison l'ancien entraîneur de l'équipe de Suisse des moins de 21 ans Bernard Challandes.

Des retours importants à Bâle



De son côté, le FC Bâle a également laissé filer quelques bons éléments tels que Boris Smiljanic (Grasshopper) ou les double nationaux tels que Mladen Petric (Dortmund / Allemagne), Ivan Rakitic (Schalke / Allemagne).

Mais le club rhénan enregistre par contre le retour de deux «anciens», Benjamin Huggel et Marco Streller. Les deux ex-Bâlois reviennent avec la ferme intention d'assurer leur place au sein de l'équipe nationale qui disputera l'Eurofoot en juin 2008.

«J'ai reçu plusieurs offres alléchantes de l'étranger mais Bâle est mon club», a tenu à souligner Marco Streller au moment de signer un contrat de cinq ans.

9,6 millions pour Gelson Fernandes

Reste que le principal transfert de l'été 2007 est celui du jeune Gelson Fernandes du FC Sion à Manchester City (Angleterre) pour la somme record de 9,6 millions de francs.

Il s'agit de la deuxième plus haute somme jamais dépensée par un club étranger pour s'attacher les services d'un joueur helvétique. En 2000, le club français de Lyon avait versé 12 millions de francs à Grasshopper pour s'attacher les services de Patrick Müller.

Capitaine de l'équipe de Suisse des moins de 21 ans et pion essentiel du FC Sion, le jeune Gelson Fernandes était pourtant sous contrat avec le club valaisan jusqu'en 2011.

Ce départ et la manne financière qui en découle vont inciter les Valaisans à trouver quelques renforts susceptibles de leur permettre de disputer les places d'honneurs aux «outsiders» annoncés que sont Grasshopper, Young Boys et Saint-Gall.

Ces derniers avaient été éliminés de manière surprenante en au second tour de la Coupe Intertoto par les Moldaves de Dacia Chisinau.

Le retour de Xamax



Lucerne, Thoune et Aarau risquent bien de devoir se cantonner une nouvelle fois à jouer leur survie en Super League en compagnie du néo-promu Neuchâtel Xamax.

Relégués il y a deux ans, les Neuchâtelois ont réussi leur pari de ne disputer qu'une seule saison en Challenge League avant de réintégrer l'élite du football suisse.

Avec un nouveau stade et l'arrivée de huit renforts confirmés - dont l'attaquant italo-argentin Julio Hernan Rossi qui avait fait les beaux jours du FC Bâle en 2002 - le club de la Maladière peut raisonnablement espérer défendre chèrement sa place. Et renouer, qui sait, avec un passé prestigieux.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Les matches de la première journée du championnat 07/08: GC – Saint-Gall (mercredi 18 juillet), Lucerne – Neuchâtel Xamax et Thoune – Sion (samedi 21 juillet), Aarau –YB et Bâle – Zurich (dimanche 22 juillet).
Jusqu'ici, seuls deux trois clubs ont été capables de remporter trois fois de suite le championnat de Suisse de football: Young Boys (1909,1910 et 1911 1957, 1958, 1959 et 1960), Grasshopper (1982,1983 et 1984) et le FC Zurich (1974, 1975 et 1976).

Fin de l'infobox

Super League

Depuis 2003, la première division de football en Suisse se nomme Super League.

Depuis sa création en 1897, l'élite du football helvétique s'est successivement appelée Série A (1897-1930), 1e Ligue (1930-1931), Ligue Nationale (1931-1944) et Ligue Nationale A (1944-2003).

A l'heure actuelle, l'élite du football suisse compte dix équipes (deux en Romandie et huit en Suisse alémanique).

Au terme du championnat (36 journées, les équipes jouent quatre fois l'une contre l'autre), le 10e du classement est automatiquement relégué dans la division inférieure (Challenge League) et est remplacé par le 1er de Challenge League.

Le 9e dispute, lui, un match de barrage contre le 2e de Challenge League selon le mode aller-retour.

Pour la première fois cette année, près de 130 parties vont être diffusées en direct. Il faudra cependant payer pour voir ces matches par la Bluewin TV en partenariat avec Teleclub.

Fin de l'infobox


Liens

×