Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"The War Show" a décroché le Grand Prix du jury dans la catégorie documentaire au FIFDH de Genève.

FIFDH

(sda-ats)

Salles combles et essor sur le net: la 15e édition du Festival du film international pour les droits humains de Genève est réussie, selon ses organisateurs. Le Grand Prix a été attribué à un documentaire sur la Syrie.

"The War Show" de Obaidah Zytoon and Andreas Dalsgaard raconte le printemps arabe jusqu'à la guerre civile à travers le journal vidéo d'une animatrice de radio syrienne. Ce film de mémoire porte haut les valeurs de la liberté, indique samedi le FIFDH dans un communiqué.

"I Am Not Your Negro", de Raoul Peck décroche le prix Gilda Vieira de Mello. Dans la même catégorie documentaire, "The Good Postman" de Tonislav Hristov obtient le prix du jury des jeunes. Ce film raconte l'histoire d'un postier dans un village bulgare qui s'engage en faveur de l'accueil des migrants.

Le Grand Prix fiction revient à "Burning Birds" de Sanjeewa Pushpakumara. "En utilisant le cinéma avec talent et engagement au service des droits humains, le réalisateur dévoile la situation au Sri Lanka et dénonce avec courage la réalité des femmes dans les contextes de guerre". Ce film a aussi reçu le prix des jeunes dans la catégorie fictin.

Jury de détenus

Enfin, "Silent War" de Manon Loizeau décroche le Grand prix de l'Organisation mondiale contre la torture. Ce long-métrage "traite avec subtilité, pudeur et une incroyable puissance la thématique du viol utilisé comme arme de guerre".

Pour la première fois cette année, des détenus de La Brenaz ont aussi décerné un prix. Ils ont primé le film documentaire du Genevois Nicolas Wadimoff "Jean Ziegler, l'optimisme de la volonté". Le sociologue et son épouse se sont d'ailleurs rendus à La Brenaz pour un échange avec les détenus.

Parmi les autres temps forts de cette 15 édition, les organisateurs soulignent le vibrant plaidoyer de l'ancienne présidente du Brésil Dilma Rousseff en faveur de politiques volontaristes pour réduire la pauvreté. Côté people, le public retiendra certainement la visite surprise de l'actrice Angelina Jolie. Elle est venue voir "Exils", une installation artistique du réalisateur cambodgien Rithy Panh.

77'000 vus

Les projections ont souvent fait salle comble dans plus de 40 lieux à Genève et en Suisse romande. Il y a parfois eu de longues files d'attente. Des centres d'hébergement pour migrants ont aussi ouvert leurs portes pendant les dix jours du FIFDH pour des échanges.

Les organisateurs relèvent aussi l'essor considérable du Festival sur internet avec près de 800'000 personnes atteintes sur dix jours, notamment grâce au streaming live des débats du Forum. L'intervention de Dilma Roussef a été suivie en direct par 1351 personnes, puis vue plus de 77"000 fois. Le FIFDH se termine dimanche.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS