Le foot mondial lavera son linge sale en Suisse

Entre Lennart Johansson (à gauche) et Joseph Blatter, la guerre est désormais ouverte. Keystone Archive

La justice suisse va être saisie d'une plainte contre Joseph Blatter, président de la FIFA. Parole de Lennart Johansson, patron de l'UEFA.

Ce contenu a été publié le 08 mai 2002 - 22:16

«Nous n'avons pas d'autre choix que d'aller devant les tribunaux helvétiques. Selon la loi suisse, si vous êtes au courant d'une activité délictueuse, vous devez en référer à la justice. Si vous retenez l'information vous pouvez être vous-mêmes accusé», a expliqué mercredi soir le Suédois Lennart Johansson, à l'issue d'une séance de travail de l'UEFA à Rotterdam.

Le président de l'UEFA a promis que le dossier serait transmis dans les 48 heures. Il a en outre précisé que cette plainte serait déposée au nom de plusieurs officiels de la FIFA (dont il est lui-même un des vice-présidents), mais il s'est abstenu de les citer nommément.

«Acte criminel»

«A la suite du rapport présenté vendredi par Michel Zen-Ruffinen (secrétaire général de la FIFA) au Comité exécutif de la Fédération internationale, nous sommes maintenant obligés d'agir», a ajouté Lennart Johansson.

M. Zen-Ruffinen avait notamment accusé Joseph Blatter d'avoir pris des décisions «qui constituent un acte criminel aux yeux du droit pénal Suisse». Ainsi, selon le secrétaire général un membre, du Comité exécutif aurait reçu 100 000 dollars sur ordre du président pour la période 1998-2000, alors qu'il n'a été élu qu'en août 2001.

Joseph Blatter, qui vient de terminer une visite en Corée du Nord, a formellement démenti les accusations de ce rapport.

Guerre de succession

Rappelons que ces querelles interviennent sur fond de guerre de succession à la tête du football mondial. Le 29 mai à Séoul, Joseph Blatter sollicitera du congrès de la FIFA un nouveau mandat de président pour quatre ans.

Bien que le Suisse soit donné favori, son unique rival, le président camerounais de la Confédération africaine (CAF) Issa Hayatou, bénéficie du soutien de Lennart Johansson.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article