Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le football suisse a vibré au Mondial allemand

Les supportrices et supporters helvétiques ont vibré au rythme de l'équipe nationale durant près d'un mois.

(Keystone)

Le 26 juin 2006, l'équipe de Suisse était éliminée de la Coupe du monde de football par l'Ukraine. Mais cette défaite, au stade des huitièmes de finale et aux penalties, lui a toutefois permis d'entrer dans l'histoire.

Jusqu'ici en effet, aucune équipe n'avait dû quitter la compétition sans avoir encaissé le moindre but durant le temps de jeu réglementaire.

Souvenez-vous! Il est 23h38 en ce lundi 26 juin 2006 lorsque les footballeurs suisses s'écroulent sur la pelouse du RheinEnergieStadion de Cologne.

Ils viennent de perdre, aux penalties, leur huitième de finale contre l'Ukraine et quittent la compétition sans avoir, pourtant, encaissé le moindre but. Une première dans l'histoire de la compétition.

Déjà maudite pour les Suisses en Coupe du monde en 1954 (défaite contre l'Autriche) et en 1994 (défaite contre la Colombie), la date du 26 juin l'est une nouvelle fois à Cologne.

Larmes de colère et de tristesse

Des larmes de rage et de déception coulent sur les joues de certains joueurs alors qu'ils saluent, une dernière fois, leurs supporters bariolés de rouge et de blanc. Ils savent, au fond d'eux, que le rêve aurait pu continuer.

Portée par un enthousiasme inédit aussi bien dans les stades allemands qu'en Suisse, la jeune et talentueuse équipe de l'entraîneur Köbi Kuhn a en effet terminé en tête de son groupe qualificatif.

Après un match nul (0-0) contre la France (futur finaliste malheureux) et deux victoires face au Togo (2-0) et à la Corée du sud (2-0), la Suisse croyait en effet s'être ouverte la voie royale.

«Pour nous, le Mondial commence contre l'Ukraine et nous avons l'impression que rien ne peut nous arriver», confiaient même plusieurs joueurs helvétiques à swissinfo juste avant le match fatidique.

Trois tirs maladroits

C'est pourtant un scénario catastrophe qui s'est joué pour la Suisse à Cologne. Scénario qui aurait sans doute pu prendre une autre tournure sans cette satanée transversale, qui renvoyait un coup franc du buteur suisse Alexander Frei en première mi-temps.

Au petit jeu des penalties, les Suisses (Streller, Barnetta et Cabanas) ont cependant fini par craquer les uns après les autres et la magnifique aventure s'est terminée en queue de poisson. La presse de boulevard est allée jusqu'à parler de «tragédie»... de «drame national».

Objectif 2008

De son côté, l'opinion – peut-être parce qu'elle n'avait jamais été aussi unie que lors de ces 17 jours d'aventure en Allemagne – est rapidement revenue à de meilleurs sentiments. La satisfaction et la fierté ont pris le dessus et le parcours a malgré tout été jugé positif.

Une vingtaine d'heures après la «débâcle» de Cologne, Köbi Kuhn et sa troupe avaient d'ailleurs été accueillis triomphalement à l'aéroport de Zurich.

«Ce Championnat du monde n'est qu'une étape pour le football suisse, affirmait Köbi Kuhn dès le début de la compétition. Depuis 2001, notre objectif premier n'a pas changé, et cet objectif, c'est l'Euro 2008 en Suisse et en Autriche». Et 2008... eh bien c'est déjà dans un peu plus d'un an!

swissinfo, Mathias Froidevaux

En bref

En Allemagne, la Suisse participait à sa huitième phase finale d'une Coupe du Monde de football.

La Suisse a disputé et perdu contre l'Ukraine le troisième huitième de finale d'un Mondial de l'après-guerre. Elle avait gagné le premier 4-1 contre l'Italie le 23 juin 1954 à Bâle avant de perdre le deuxième 3-0 devant l'Espagne le 2 juillet 1994 à Washington.

Les Helvètes ont enregistré leurs meilleurs résultats lors des éditions de 1934, 1938 et 1954 du Mondial en se hissant, à chaque fois, jusqu'en quarts de finale de la compétition.

Cela fait donc 52 ans que la Suisse ne s'est plus qualifiée pour les quarts de finale d'un Mondial.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.