Le football suisse retrouve ses marques

Au troisième but, la Suisse savoure déjà la victoire. Keystone Archive

Après sa victoire 4-1 contre la Géorgie, l'équipe de Suisse peut entrevoir la suite de sa campagne pour l'Euro 2004 avec une certaine sérénité.

Ce contenu a été publié le 09 septembre 2002 - 12:21

Mais la phalange de Köbi Kuhn doit encore transformer l'essai dans un mois en Albanie et en Irlande.

Bien sûr, ce n'était que la Géorgie. Soit tout sauf un géant dans la planète football.

La Suisse a, certes, réalisé ce qu'on attendait d'elle, sous peine de déjà sérieusement hypothéquer ses chances de qualification. Et tout triomphalisme serait déplacé, vu que cette performance demande confirmation.

Il reste que comme le souligne l'ancien coach national Daniel Jeandupeux, «une équipe qui s'impose 4-1 en match international prouve qu'elle possède dans ses rangs de la substance.»

Une unité enfin retrouvée

Au-delà de la victoire, la Suisse a démontré ses qualités techniques et morales. Techniques, avec quatre buteurs différents (Frei, Hakan Yakin, Müller et Chapuisat), morales, en réagissant quelques secondes à peine après l'égalisation géorgienne tombée peu après l'heure de jeu.

«Gagner était essentiel, mais nous avons montré que nous étions capables de nous reprendre, relevait l'attaquant Alex Frei. Dans le passé, nous nous serions peut-être jamais remis du but géorgien.»

C'est bien cette unité, apparemment retrouvée, au sein de la «maison suisse» qui se veut le plus réjouissante.

Il y a un an à peine, les problèmes avaient débuté dans la foulée de l'intronisation de Köbi Kuhn, avec un revers contre la Yougoslavie et le départ de Chapuisat et Henchoz de l'équipe nationale.

En s'imposant sans coup férir face à la modeste Géorgie, la Suisse n'a fait qu'un tout petit bout du chemin qui pourrait la mener au Portugal en juin 2004.

Mais au moins n'a-t-elle pas anéanti dès le départ tout espoir. Ce qui, pour l'instant, suffit largement à son bonheur.

swissinfo/Jonathan Hirsch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article