Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Gothard suscite toujours la controverse

Des propositions et des critiques ce week-end encore. En attendant, un nouveau bouchon s'est formé samedi sur l'autoroute du Gothard.

(Keystone)

L'Initiative des Alpes - qui tenait son assemblée générale samedi à Bâle - estime que la priorité doit être donnée au transfert de la route au rail. Elle demande la création d'un groupe de travail chargé de résoudre le problème des bouchons et des poids lourds au Gothard.

Pour l'Initiative des Alpes, le groupe de travail devrait s'attaquer, avec tous les milieux concernés, aux problèmes lancinants, depuis des décennies, du franchissement des frontières et des capacités du réseau ferroviaire italien.

Les actuels bouchons n'ont rien à voir avec la capacité du tunnel routier actuel ni avec la taxe sur les poids lourds, affirme l'Initiative. Si des bouchons se forment, c'est uniquement parce que la douane de Chiasso est surchargée en raison de l'augmentation du tonnage des camions, souvent plus grands et souvent plus pleins qu'auparavant.

Ce n'est donc pas en accordant des allègement aux transports routiers mais bien en accélérant le transfert vers le rail que l'on parviendra à résoudre le problème des bouchons, selon l'Initiative des Alpes.

Elle rejette ainsi toute mesure visant à augmenter les capacités douanières ou routières pour les poids lourds. Elle juge inacceptable toute levée, même partielle de l'interdiction de circuler la nuit et le dimanche.

L'association ne veut pas non plus entendre parler d'une nouvelle aire d'attente ou d'un investissement pour des installations douanières. Ces mesures seraient contraires aux objectifs fixés dans la Constitution car elles favoriseraient une croissance du trafic routier des marchandises, conclu l'Initiative des Alpes.

Samedi, le directeur tessinois de l'environnement Marco Borradori (Lega) a lui aussi pris position sur les ondes de la Radio suisse italienne. Il ne veut pas de zones-tampons pour stationner les poids lourdes sur les aérodromes d'Ambri (TI) et de Buochs (NW). Il refuse également que le contournement de Bellinzone soit utilisé à cet effet.

Selon lui, les mesures proposées la veille par le Conseil fédéral lors des entretiens de Wattenwyl ne sont pas nouvelles et ne résoudront aucun problème. Le président de la Confédération, Moritz Leuenberger, discutera de ces mesures avec les gouvernements des cantons concernés le 28 mai.

En attendant, un nouveau bouchon s'est formé samedi sur l'autoroute du Gothard. A la mi-journée, la file d'attente devant l'entrée nord du tunnel s'étirait sur une dizaine de kilomètres.

swissinfo avec les agences

×