Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le gouvernement refuse d'être muselé

Joseph Deiss reconnaît au gouvernement le droit de s'exprimer avant une votation.

(Keystone)

Le Conseil fédéral n´entend pas revoir son engagement et sa façon de procéder lors des campagnes de votations.

Il continuera à y participer activement tout en se réservant, le cas échéant, la possibilité de se distancier des solutions adoptées par le Parlement.

L’attitude du gouvernement à l’approche des votations ne changera pas. Mercredi devant la presse, le président de la Confédération, Joseph Deiss, a confirmé les lignes directrices définissant ses interventions dans les campagnes électorales précédant les votations.

Les principes de continuité, de transparence, d’objectivité et de proportionnalité en constituent les axes principaux.

Le Conseil fédéral (gouvernement) doit respecter ces principes afin de rester «dans le cadre de l’information» et de «ne pas être taxé de propagande», a souligné le président de la Confédération.

Il doit en outre pouvoir rappeler la «gestation» d’un dossier et, si nécessaire, présenter «de manière différenciée» son appui aux décisions prises par le Parlement.

L’un des moyens d’information les plus importants à disposition du Conseil fédéral restera la brochure explicative distribuée aux électeurs. Le gouvernement envisage la possibilité d’y nuancer sa position par rapport à celle du Parlement.

Une collégialité illusoire

Le principe de collégialité est très exigeant, car il requiert que les membres du gouvernement s’entendent et qu’ils partagent une responsabilité commune, a souligné Joseph Deiss.

Cette prise de position intervient à la suite d’un week-end de votations particulièrement difficile. Le peuple s’est en effet désolidarisé de la volonté gouvernementale sur les trois objets qui lui étaient proposés.

Le Conseil fédéral soutenait, par exemple, le contre-projet à l’initiative «Avanti». Il n’estimait cependant pas prioritaire le percement d’un deuxième tunnel au Gothard, une option imposée au gouvernement par le Parlement.

Après l’échec du contre-projet devant le peuple, l’attitude du ministre des Transports, Moritz Leuenberger, qui a soutenu celui-ci du bout des lèvres, a été vivement critiquée dans le clan bourgeois.

Des positions inconciliables

Toujours est-il que les déclarations du président de la Confédération n’ont fait que raviver les divergences existantes entre les partis gouvernementaux.

Par l’intermédiaire de son porte-parole, le Parti socialiste (PS) se félicite de l’attitude du Conseil fédéral. «Le gouvernement n´a pas à s´affaiblir lui-même en n´expliquant pas sa position, il doit aussi pouvoir exprimer son opinion sur un objet», relève Jean-Philippe Jeannerat.

L’Union démocratique du centre (UDC/droite dure) ne partage pas du tout ce point de vue. Elle regrette que le gouvernement ne veuille pas faire preuve de davantage de retenue, a indiqué son porte-parole Yves Bichsel.

Les radicaux ne veulent plus, quant à eux, que le gouvernement se lance dans la campagne comme il l´a fait avec le contre-projet Avanti.

Le Parti radical-démocratique (PRD/droite) exige du Conseil fédéral qu´il s´engage clairement pour ses projets et ceux du Parlement, selon son porte-parole Christian Weber.

Quant au Parti démocrate-chrétien (PDC/centre), il se déclare heureux que le gouvernement entende se comporter en tant qu’instance dirigeante.

Le Conseil fédéral doit aussi communiquer son opinion lors de votations, estime le secrétaire général du parti Reto Nause. Aucun pays au monde ne musèle son gouvernement.

swissinfo et les agences

En bref

Le gouvernement suisse est composé de sept ministres élus pour quatre ans.

Les sièges sont répartis comme suit: 2 pour les Radicaux (droite), 2 pour l'UDC (droite dure), 2 pour les socialistes et 1 pour les démocrates chrétiens (centre).

Chaque année, un des membres du collège occupe la fonction de président.

Cette année, Joseph Deiss dirige le gouvernement et représente le collège dans les événements officiels.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×