Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le gratin du trial mondial à Moutier

Le trial, course aux obstacles version moto. (Photo: swisstrial.org)

(swisstrial.org)

Moutier, petite ville de 8'300 âmes dans le Jura bernois, accueille la neuvième étape du championnat du monde de trial ce week-end.

Quelques cinquante pilotes, dont cinq Suisses, tenteront de braver le parcours mis en place par le Swiss Trial Organisation.

La légende voudrait que le trial ait été inventé par deux Anglais aux premières heures du 20e siècle. S’étant lancé le défi d’avaler une paroi escarpée au guidon de leur moto, pari qu’ils ont tous deux réussi, ils auraient corsé l’affaire en additionnant le nombre de pieds posés au sol pour se départager.

Aujourd’hui, une compétition de moto trial se déroule sur un circuit (interzone) en général d’une quinzaine de kilomètres, composé de sections délimitées (zones) sur lesquelles divers obstacles naturels (rochers, talus, arbres,…) sont à franchir.

Sur le parcours, plusieurs commissaires comptabilisent tout appui du corps (pieds, genoux, coudes…) et de la moto (guidons, repose-pieds…) illicites, ainsi que les éventuels reculs ou chutes. Un temps maximum est aussi imparti.

Au terme des trois ou quatre boucles à effectuer, le trialiste au bénéfice du nombre de points de pénalités le plus petit est déclaré vainqueur.

Le Jura, berceau du trial helvétique

En Suisse, le Jura bernois et neuchâtelois est le berceau naturel du trial. Jérémie Monnin, de Tavannes, en est d’ailleurs le porte-drapeau depuis plusieurs années.

Dans la région (à Roches, Delémont, Tramelan, Bassecourt et La Chaux-de-Fonds), cinq manches du championnat de Suisse y sont organisées.

L’appétit venant en mangeant, Denis Tellenbach, ancien pilote expert, et quelques amis du milieu ont décidé de frapper fort: accueillir à Moutier une épreuve du championnat du monde. «Pour la beauté du spectacle», comme aime à le dire Tellenbach. La manifestation aura lieu ce samedi et dimanche.

Une fête sans lendemain

Hasard du calendrier, cette course sera également la neuvième et dernière étape du circuit outdoor 2004. Et elle pourrait couronner le Japonais Takahisa Fujinami, leader au classement général, loin devant le Britannique Dougie Lampkin, champion du monde depuis sept ans!

Sur les hauteurs de Graitery, montagne sise au sud de Moutier à 1200 mètres d’altitude, près de 50 pilotes en provenance de dix pays sont attendus. Dont cinq Suisses (Jérémie Monnin, Lionel Seydoux, Gilles Seuret, David Guenin et Dominique Guillaume).

Leurs chances de s’illustrer sont infimes. Pour eux, comme pour le Swiss Trial Organisation, l’essentiel est toutefois ailleurs. «Ce sera une grande fête, se réjouit Denis Tellenbach. Voilà deux ans que nous la préparons.» Et elle sera unique à Moutier. L’opération ne pouvant être, pour des raisons écologiques, reconduites à l’avenir.

swissinfo, Raphael Donzel

En bref

- 50 pilotes, dont une femme, sont attendus ce week-end à Moutier pour la 9e et dernière étape du championnat du monde de trial.

- Le tracé comprend quatre tours de 20 km (deux samedi et deux dimanche) avec 15 sections no-stop.

- Au terme de cette épreuve, le titre de champion du monde sera décerné… Le Japonais Takahisa Fujinami a de grosses chances de l’emporter.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.