Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le musée Gutenberg livre ses atouts à Fribourg

Rénovation grand luxe pour les anciens greniers de la Ville de Fribourg.

Le musée suisse des Arts graphiques et de la Communication, alias Gutenberg, accueillera ses premiers visiteurs dimanche. Les quatre étages des anciens greniers de la ville de Fribourg retracent l´histoire de l´imprimerie de sa création à nos jours.

Le musée Gutenberg a été officiellement présenté ce jeudi. Situé dans la partie historique de la ville de Fribourg, dans un bâtiment du 16ème siècle superbement rénové, ce haut lieu de la culture écrite aura mis plus de 10 ans à voir le jour.

La raison de ce retard? Essentiellement des problèmes financiers: initialement, le projet a été devisé à quelque 12 millions de francs. A l'arrivée, le musée aura finalement coûté 10 millions dont près de la moitié, soit 5,2 millions, a été entièrement consacrée à la rénovation du bâtiment.

La Confédération, le canton et la ville de Fribourg ont octroyé une aide financière d'environ 1,5 million de francs pour la restauration des anciens greniers de la ville. Pour le reste, la fondation Gutenberg - instigatrice du projet - a dû compter sur la générosité d'entreprises privées. Mais avec la crise, les sociétés sollicitées ont eu quelque peine à délier leurs bourses.

Finalement, après plus de cinq ans de travaux, le musée a tout de même pu voir le jour. Il lui reste maintenant à assurer son avenir. Car, la fondation qui gère l'établissement ne reçoit pas de subvention publique.

«Pour faire tourner l'établissement, il faudra accueillir quelques 30 000 visiteurs par an», affirme Raphaël Bühler, directeur du musée Gutenberg. Afin d'attirer les foules, le musée a choisi de ratisser large en diversifiant son offre.

Il propose une vue d'ensemble de l'histoire du livre, des techniques de l'impression, des arts graphiques, de la reliure et de la communication.

Logé dans les anciens greniers de la ville de Fribourg, le musée dispose d'une surface totale de 2500 m2 et retrace les 500 ans d'histoire de l'écriture. La visite débute au rez-de-chaussée avec deux espaces réservés aux expositions temporaires.

Le premier étage est réservé à une présentation de l'ère artisanale des arts graphiques. Le deuxième étage est consacré à la période industrielle de l'imprimerie. Tandis que le troisième étage, sous les toits, est en quelque sorte la boîte au trésor du musée. Il abrite notamment une page originale d'une bible de Gutenberg.

Un peu plus loin, le visiteur arrive dans la salle multimédias du musée. Un diaporama y présente l'aventure de l'imprimerie, de ses débuts à nos jours, alors qu'un spectacle audiovisuel dévoile les technologies les plus modernes.

Par delà les salles d'exposition, le musée accueille également un véritable atelier d'imprimerie, animé par un artisan en chair et en os ainsi qu'une bibliothèque de choix. Cette dernière compte en effet 5000 ouvrages - anciens et modernes - dont les plus précieux datent du 15ème siècle.

L'espace Gutenberg refuse l'image poussiéreuse que l'on associe généralement aux musées. Il se veut une passerelle entre le passé et le présent de l'histoire culturelle. Le nouveau lieu d'exposition se promet de jongler hardiment entre l'information et le divertissement pour faire comprendre de façon vivante les différents aspects de la communication.

Pour autant, souligne Raphaël Bühler, «l'espace Gutenberg ne fait nullement doublon avec le musée de la communication à Berne qui se concentre, lui, sur une période plus récente et n'exclut ni les natels ni les ordinateurs.»

Vanda Janka


Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×