Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le pape est mort

Jean-Paul II lors de l'une de ses dernières apparitions.

(Keystone)

Jean-Paul II est décédé samedi à 21h37 à l’âge de 84 ans, au Vatican. Immédiatement, réactions et témoignages ont déferlé.

Depuis jeudi, les fidèles priaient avec ferveur dans le monde entier pour accompagner Jean Paul II dans son ultime épreuve.

Le pape Jean Paul II est mort samedi soir au Vatican à l'âge de 84 ans à la suite d'une longue agonie, a annoncé son porte-parole Joaquin Navarro Valls. Il est décédé à 21h37 dans son appartement privé.

"Toutes les dispositions prévues dans la constitution apostolique 'Universi Dominici Gregis' promulguée par Jean Paul II le 22 février 1996 sont entrées en vigueur", précise le communiqué du Saint-Siège.

Le décès du pape a également été annoncé à la foule rassemblée place Saint-Pierre, à l'issue d'une seconde veillée de prière, par le cardinal Camillo Ruini, vicaire du Pape à Rome, comme le veut la tradition.

Près de 60.000 personnes ont participé à cette veillée et beaucoup se sont effondrées en larmes à l'annonce du décès de Jean Paul II. Le cardinal secrétaire d'Etat Angelo Sodano est ensuite arrivé sur la place et a entonné le "De Profondis".

C'est à 10h30 dimanche matin que celui-ci devrait dire une messe à la mémoire du pape.

Réactions, à Berne comme ailleurs

Immédiatement, la planète a réagi. Ainsi, le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, s'est déclaré «profondément attristé» par la mort du pape, «infatigable avocat de la paix».

A Berne, le Conseil fédéral a adressé ses sincères condoléances au Saint-Siège et à l'église catholique. Selon Samuel Schmid, la profonde tristesse suite au décès de Jean-Paul II n'atteint pas seulement l'église catholique, mais le monde entier.

«Avec Jean-Paul II se termine un pontificat qui restera gravé dans l'histoire. De part sa personnalité charismatique, il a durant un quart de siècle laissé son empreinte dans l'histoire du monde au-delà des frontières religieuses». Ces propos de Samuel Schmid, s'exprimant au nom du Conseil fédéral, ont été rapportés samedi soir à l'ats par son porte-parole Jean-Blaise Defago.

«Nous Suissesses et Suisses nous souviendrons des différentes visites de Jean-Paul II dans notre pays, entre autres de son passage à Berne l'été dernier, au cours duquel il a su captiver notre jeunesse», a poursuivi le président de la Confédération.

Le Conseil fédéral va envoyer une lettre de condoléances à Rome. La décision n'a pas encore été prise sur la manière dont la Suisse sera représentée à ses obsèques, a ajouté Jean-Blaise Defago.

Les Eglises de Suisse presque à l'unisson

De son côté, la Conférence des évêques suisses (CES) a dit samedi sa douleur à la suite de la mort du pape Jean Paul II. Elle pleure "un être humain exceptionnel, un authentique chrétien et un remarquable pasteur", a indiqué Kurt Koch en son nom. Mais le décès du Saint Père représente aussi un soulagement; Jean Paul II est délivré de ce qui était certainement pour lui un vrai chemin de croix, a ajouté le vice-président de la CES.

De son côté, la Fédération des Eglises protestantes (FEPS) partage la douleur de ses frères catholiques romains, a dit son président Thomas Wipf. La FEPS s'est montrée impressionnée par le rayonnement humain de Jean-Paul II et de sa force convaincante, a souligné Thomas Wipf. Le pape s'était engagé pour la transmission des valeurs chrétiennes fondamentales, pour la paix et la compréhension entre les peuples. Il était lié sur ce point aux évangéliques.

Néanmoins, les églises chrétiennes devront, durant le prochain pontificat, se rapprocher encore davantage. Jusqu'ici les communautés catholiques et réformées ont avant tout développé des relations au niveau des fidèles, plutôt qu'à celui de leurs dirigeants, commente Thomas Wipf.

L'église catholique chrétienne a pour sa part estimé que le monde perd avec Jean Paul II une personnalité charismatique, qui s'est dépensée durant son pontificat en faveur de l'oecuménisme d'une manière particulièrement innovante. Selon elle, le pape était aussi un exemple pour son engagement politique et social.

L’agonie

Vendredi en fin d’après-midi déjà, le Vatican faisait savoir que l'état général et les conditions cardio-respiratoires du souverain pontife âgé de 84 ans s'étaient «encore aggravés».

«Une aggravation progressive de l'hypotension artérielle a été notée et la respiration est devenue superficielle», indiquait le communiqué du Saint-Siège.

Ce dernier ajoutait que «le tableau clinique indique une insuffisance rénale et cardio-circulatoire», et que «les paramètres biologiques sont notablement compromis».

Un peu plus tôt, le porte-parole du Vatican avait indiqué que Jean Paul II avait reçu la veille «le Saint Viatique», la communion qui est donnée aux malades proches de la mort.

Joaquin Navarro-Valls déclarait alors que le pape était conscient et qu'il avait demandé qu'on lui lise le «Via Crucis», le chemin de croix, qui retrace les dernières heures du Christ.

Victime dans la soirée de jeudi d'une brusque poussée de fièvre consécutive à une infection urinaire, Jean Paul II avait en effet refusé une nouvelle hospitalisation après deux séjours en février et mars à la polyclinique Gemelli de Rome, où il a été admis à deux reprises pour des problèmes respiratoires.

Dès cet instant, des fidèles du monde entier s'était rendus dans les églises pour lui offrir leur soutien. La ferveur était particulièrement grande dans son pays natal, la Pologne.

Partout, les fidèles avaient redoublé de ferveur, comme demandé par l'Eglise, bien que souvent résignés face à l'inéluctabilité de la mort du souverain pontife.

swissinfo et les agences

Faits

18 mai 1920: naissance de Karol Jozef Wojtyla à Wadowice
octobre 1942: début de cours de séminariste
1er novembre 1946: il est ordonné prêtre
4 juillet 1958: devient évêque auxiliaire de Cracovie
30 décembre 1963: nomination au poste d'archevêque de Cracovie
28 juin 1967: le pape Paul VI le nomme évêque
16 octobre 1978: devient pape sous le nom de Jean-Paul II

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.