Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le PDC, le PRD et les Verts se prononcent sur les votations du 26 novembre

Les délégués du PDC en réunion à Lenzerheide, aux Grisons.

(Keystone)

Lors de leurs assemblées des délégués, les partis démocrate-chrétien et radical ont balayé les initiatives qui seront soumises à votation le 26 novembre. Pour leur part, les Verts recommandent trois oui et deux non.

Réunie samedi à Lenzerheide (GR), l'assemblée des délégués du parti démocrate-chrétien (PDC) a rejeté par 136 voix contre 22 l'initiative "Pour un assouplissement de l'AVS - Contre le relèvement de l'âge de la retraite". Par 142 voix contre 19, l'assemblée a également repoussé l'initiative "Pour une retraite à la carte dès 62 ans, tant pour les hommes que pour les femmes".

Pour la conseillère nationale soleuroise Elvira Bader, les deux textes mènent à une baisse des prestations. Les coûts augmenteront de plusieurs milliards de francs, alors que les pressions fiscales sont au plus haut, a-t-elle précisé. Les voix en faveur des deux initiatives sont venues des représentants du Tessin.

Les délégués ont en outre écrasé par 150 voix contre 3 l'initiative "Economiser dans l'armée et la défense générale" qui propose un réduction de moitié des dépenses militaires.

Une redistribution des dépenses militaires serait dangeureuse, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Joseph Deiss. La guerre froide appartient au passé, mais les risques d'un conflit n'ont pas disparu.

L'initiative "Pour des coûts hospitaliers moins élevés" (Initiative Denner) a récolté 148 non et aucun oui. Enfin, la Loi sur le personnel de la Confédération a été acceptée par 153 oui contre 1 non.

Pour leur part, les délégués du Parti radical-démocratique suisse (PRD), réunis samedi à Glaris, ont rejeté à l'unanimité de 181 voix l'initiative "Economiser dans l'armée et la défense générale". Ils ont suivi la recommandation du conseiller fédéral Pascal Couchepin qui avait auparavant déclaré que l'initiative découlait d'une attitude d'opposition à l'armée et que ses propositions d'économie étaient trompeuses.

Dans la foulée, les délégués ont rejeté les deux initiatives relatives à l'AVS qui passeront également en votation fédérale le 26 novembre. La première, "Pour un assouplissement de l'âge de la retraite" a récolté 158 voix contre et 2 voix pour. La seconde, "Pour une retraite à la carte dès 62 ans" a été repoussée par 161 voix, sans une seule voix d'approbation.

Le PRD a donc suivi les arguments du conseiller fédéral Kaspar Villiger, qui estime que ces deux textes mettraient en péril l'AVS. Leurs coûts compromettraient la solidarité ou devraient être financés par une hausse fiscale qui compromettrait la croissance et l'emploi.

En août dernier, le PRD avait déjà dit nettement oui à la Loi sur le personnel de la Confédération et non à l'initiative Denner.

Autre son de cloche chez les Verts, réunis à Berne. Les délégués ont dit oui à l'unanimité aux deux initiatives sur l'AVS. Ils recommandent aussi le oui à l'initiative pour la réduction de moitié des dépenses militaires.

La nouvelle loi sur le personnel fédéral a été plus discutée. Les Verts s'y sont finalement opposés par 51 voix contre 14. Les délégués ont également rejeté à l'unanimité l'initiative «pour des coûts hospitaliers moins élevés».

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×