Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le président du CICR au chevet du Pakistan

Un camp de tentes fournies par le HCR dans le Nord du Pakistan.

(Keystone)

Jakob Kellenberger est arrivé mardi au Pakistan. Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) veut renforcer l'aide aux victimes du séisme.

Sur place, au Cachemire, l'aide matérielle et financière n'est toujours pas suffisante pour aider les millions de personnes qui sont sans-abri depuis les 8 octobre.

«Il est essentiel de fournir aux habitants vivres et abris, de sorte qu'ils puissent survivre à l'hiver sans s'éloigner de chez eux, a dit Jakob Kellenberger. Certains d'entre eux n'auront pas d'autre choix que de descendre dans des vallées de moindre altitude, mais nous devons aider le plus grand nombre possible à rester dans leurs villages ou dans les environs».

«De nouveaux bouleversements dans la vie communautaire ne feraient qu'aggraver le traumatisme psychologique des habitants et retarder les efforts visant à reconstruire leur vie», a expliqué Jakob Kellenberger qui s'est rendu dans les vallées de la Neelum et de la Jhelum pour des distributions de nourriture.

Il doit visiter à Muzaffarabad l'hôpital de campagne installé depuis le 21 octobre par le CICR. Sa capacité a été étendue à 150 lits. Mercredi, il rencontrera le président pakistanais Pervez Musharraf avant de rentrer à Genève vendredi.

Des abris appropriés font encore cruellement défaut, souligne l'organisation. Le CICR a déjà distribué 527 tonnes de nourriture à près de 40'000 bénéficiaires depuis le séisme.

L'ONU manque de fonds

Une semaine après la conférence des pays donateurs organisée à Genève, les agences de l'ONU manquent toujours de fonds pour leurs opérations au Pakistan. L'ONU a reçu jusqu'ici 131 millions de dollars sur les 550 millions nécessaires pour six mois, soit 23% de ses besoins.

«Ce n'est pas suffisant. Nous sommes très déçus. Il nous faut plus d'argent et s'il n'arrive pas, les agences de l'ONU devront réduire certaines de leurs opérations en faveur des victimes du séisme», a déclaré mardi la porte-parole du Bureau des Affaires humanitaires de l'ONU, Elisabeth Byrs.

Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a déjà livré 2000 tonnes de matériel vers les régions sinistrées, dont 20'000 tentes, 83'000 bâches en plastique et 232'000 couvertures, mais les besoins sont dix fois plus élevés, a indiqué Jennifer Pagonis, l'une de ses porte-parole.

«Deux mille tonnes, ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan par rapport à l'énormité des besoins», a estimé la porte-parole. Le HCR veut livrer 20'000 tentes supplémentaires avant l'arrivée de l'hiver.

La semaine dernière, les pays donateurs réunis à Genève ont promis une aide supplémentaire de 580 millions de dollars, mais ce montant ne fait pas la distinction entre les agences de l'ONU, le soutien aux ONG et les aides bilatérales au Pakistan.

Kits de construction

Pour sa part, l'Entraide protestante suisse (EPER) a indiqué mardi avoir augmenté à un million de francs son aide d'urgence au Cachemire pakistanais. Elle distribue des vêtements d'hiver et des couvertures à quelque 16'000 enfants.

Cette aide est acheminée depuis Islamabad dans 20 villages de Dheerkot-Bagh, par des camions loués sur place. L'EPER fournit également du matériel pour construire des abris d'urgence pour 6000 familles.

Ces kits contiennent des tiges en bambou, des bâches en plastique, des tôles ondulées, des cordes, des pelles et des haches. Ils doivent permettre de construire un logement provisoire résistant au froid et aux intempéries.

Quant à la chaîne du bonheur, qui prend également une part très active à l'aide suisse au Pakistan, elle a à ce jour récolté 5,1 millions de francs pour venir en aide aux sinistrés.

swissinfo et les agences

Faits

On estime désormais que le séisme du 8 octobre a causé la mort de plus de 57'000 personnes.
Ce nouveau bilan a été annoncé mardi par le Premier Ministre pakistanais Shaukat Aziz.
Le tremblement de terre a également fait 77'000 blessés et 3,3 millions de sans-abri.
1300 personnes ont par ailleurs perdu la vie au Cachemire indien.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.