Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le président polonais en visite à Berne

Le président polonais milite pour le développement des échanges commerciaux avec la Suisse.

(Keystone)

Aleksander Kwasniewski a entamé, mercredi, une visite de deux jours en Suisse. Il veut en profiter pour renforcer les relations économiques entre Varsovie et Berne.

Les relations bilatérales entre les deux pays ne souffriront donc pas de la récente adhésion de la Pologne à l'Union européenne (UE).

La dernière visite d'Etat d'un président polonais en Suisse avait été effectuée par Lech Walesa les 25 et 26 mai 1994. En 2000, le président de la Confédération Adolf Ogi avait à son tour fait le déplacement de Varsovie.

Dans un entretien accordé à la «NZZ am Sonntag» Aleksander Kwasniewski a rappelle que la Pologne est le pays qui a le plus profité de l'aide suisse pour l'Europe de l'Est au cours des dernières années.

«Nous avons reçu quelque 120 millions de francs depuis 1990», souligne le président polonais. Avant d’ajouter que la Pologne est désormais prête à rendre la pareille.

En clair, en cas de problème avec l’Union européenne, la Suisse - qui vient de conclure le 2e paquet des bilatérales – pourra compter sur «la bienveillance» de Varsovie.

Une question d’influence

La Pologne est le plus grand des dix pays du centre ou de l'Est de l'Europe entrés en mai dernier dans l'Union.

Avec ses 38,3 millions d'habitants, elle fait figure de poids lourd au sein de l'UE élargie et n'hésite pas à y faire entendre une voix parfois discordante.

Selon la Banque nationale (BNS), la Suisse est le quinzième plus gros investisseur en Pologne, après l'Allemagne, la France ou le Royaume-Uni. Au moins un franc suisse sur quatre investi en Europe centrale et de l’Est termine sa course en Pologne.

Selon le président polonais, le montant des échanges entre les deux pays atteint déjà 1,5 milliard de francs suisses. Et la récente adhésion de son pays à l’UE pourrait ouvrir de nouvelles perspectives pour les investisseurs suisses.

Plus d’échanges

Selon Siamak Rouhani du Secrétariat d’Etat à l’économie (seco), «75% des exportations suisses vers la Pologne concernent les secteurs de la pharmacie, de la chimique et des machines».

Le volume des transactions entre les deux pays est en constante augmentation depuis le début de l’année 2004 (+30%). Et, toujours selon Siamak Rouhani, celui-ci devrait encore augmenter dans les années à venir.

Cela dit, les investissements des entreprises suisses ne devraient pas prendre brutalement l’ascenseur car ces dernières ont déjà sensiblement augmenté leurs activités en Pologne avant le 1er mai 2004.

Alliée des USA

A noter encore que le chômage touche près de 20% de la population active en Pologne. Selon un sondage réalisé début septembre par l’institut PBS pour le quotidien «Rzeczpospolita», 77% des Polonais estiment d’ailleurs que ce problème est le plus grand échec de la transformation économique et politique du pays.

Enfin, la Pologne est l'un des alliés des Etats-Unis en Irak. Favorable dès le début à une intervention américaine contre Saddam Hussein, la Pologne a depuis déployé un contingent de 2500 hommes en Irak et assure l'administration d'une zone située au sud de Bagdad depuis une année.

Ce soutien affiché à Washington n'empêche pas le président Aleksander Kwasniewski de critiquer la politique étrangère américaine. Il a ainsi averti l'administration Bush - à l'occasion des trois ans des attentats du 11 septembre - de ne pas essayer de dominer l'Irak ou le monde.

swissinfo avec les agences

Faits

La Pologne a rejoint l’UE le 1er mai 2004.
Aleksander Kwasniewski a été réélu à la présidence de la Pologne (second mandat) en décembre 2000.

Fin de l'infobox

En bref

- Aleksander Kwasniewski entame, mercredi, une visite d’Etat de deux jours en Suisse.

- Il sera reçu par le Conseil fédéral in corpore avant d'entamer ses premiers entretiens officiels.

- Il ira également sur les terres du président de la Confédération Joseph Deiss et rencontrera notamment le corps enseignant et des étudiants de l'Université de Fribourg.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.