Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le rêve olympique

L'entraîneur suisse Bernard Challandes: "difficile de ne pas penser à Athènes".

(Keystone)

S'ils terminent parmi les trois premiers, les juniors suisses s'ouvriront les portes des prochains Jeux Olympiques d'Athènes.

Capable du meilleur comme du pire, l'équipe de Bernard Challandes veut répéter ses exploits de la phase finale 2002.

Ce n'est qu'un rêve. Encore plus depuis le revers concédé face à l'Allemagne en ouverture. Mais, les Suisses sont maîtres de leur destin: s'ils se hissent en demi-finale de leur Euro et s'ils décrochent, au moins, la médaille de bronze, ils seront qualifiés pour les Jeux olympiques d'Athènes de mois d'août.

«Difficile de ne pas y penser, relève le sélectionneur Bernard Challandes. Mais ce n'est pas notre objectif principal, surtout à ce stade de la compétition». A noter qu'il faut remonter à 1928 pour retrouver une trace helvétique à des Jeux Olympiques.

Avec au programme le Portugal (dimanche soir), équipe favorite du groupe, puis la Suède (mercredi soir), outsider qui vient de se défaire du...Portugal, la Suisse n'a plus aucun droit à l'erreur.

Ou presque, puisque selon les circonstances, une victoire et un match nul pourraient lui suffire. «Nous avons les arguments pour accomplir nos objectifs», admet Johan Vonlanthen, l'attaquant du PSV Eindhoven (Pays-Bas).

Mais, comme le précise Bernard Challandes, «cette équipe suisse est capable du meilleur comme du pire». Pour croire en l'exploit, le Neuchâtelois ne manquera pas de rappeler qu'il y a deux ans, la Suisse avait également mordu la poussière lors de son premier duel (contre l'Angleterre), avant de se relancer, précisément contre le Portugal, et de réussir un formidable parcours jusqu'en demi-finale.

swissinfo, Jonathan Hirsch


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.