Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le rêve suisse se brise sur la défense hondurienne

Tranquillo Barnetta s'époumone mais cela ne suffira pas à battre le Honduras.

(Keystone)

Incapable de battre le Honduras (0-0) lors de son dernier match de groupe à Bloemfontain, l’équipe de Suisse de football est éliminée du Mondial sud-africain. L’Espagne et le Chili (2-1) disputeront les huitièmes de finale.

Allongés sur la pelouse, les joueurs suisses sont terrassés par la déception. Au terme de 90 minutes de domination stérile face au Honduras, matricule 32 au classement FIFA et sélection la plus faible sur le papier du groupe H, Goekhan Inler et ses coéquipiers quittent l’Afrique du Sud avant même les matches à élimination directe.

Dans l’autre match de la soirée, l’Espagne a en effet battu le Chili 2-1, décrochant la première place du groupe devant son adversaire du jour. Un résultat qui condamnait la Suisse à l’emporter par deux buts d’écart afin de passer devant le Chili.

La déception de la défaite concédée à Bloemfontain est à la hauteur des espoirs qu’avait fait naître la victoire initiale face à l’Espagne (1-0) à Durban. Avec trois points acquis face aux champions d’Europe et grands favoris de la compétition, les protégés d’Ottmar Hitzfeld avaient toutes les cartes en mains pour réaliser au moins un parcours aussi positif qu’en 1994 ou 2006, où la sélection helvétique avait à chaque fois décroché son ticket pour les huitièmes de finale.

Tension palpable

Face au Chili (0-1), l’expulsion sévère de Behrami avait brouillé les cartes et empêché l’équipe de Suisse de produire le jeu qu’elle aurait souhaité. Le match contre le Honduras était donc l’occasion pour la Suisse de prouver qu’elle savait certes bien défendre mais aussi marquer des buts. Pour passer sans devoir se soucier du résultat du match Espagne-Chili, il fallait absolument l’emporter par deux buts d’écart.

Mais dès le début de la rencontre, la tension était palpable dans le onze de base de l’équipe nationale. Ce même groupe qui avait battu l’Espagne il y a tout juste une semaine à Durban, Eren Derdiyok ayant été préféré à Alexander Frei en soutien à Blaise Nkufo en attaque.

Grâce à un pressing appuyé, les Honduriens ont d’emblée fait perdre beaucoup de ballons aux Suisses à mi-terrain. Après dix minutes, c’est le capitaine Gökhan Inler qui s'est créé la première occasion du match. Sa frappe écrasée est passée peu à côté du poteau droit de Valladares.

L’Espagne marque, pas la Suisse

Déjà mise à mal lors de ses deux premiers matches du Mondial face au Chili (0-1) et à l’Espagne (0-2), l’arrière-garde hondurienne a montré quelques signes de fébrilité. «En phase défensive, ils se laissent parfois désorganiser, ce qui crée des trous », avait d’ailleurs déclaré Ottmar Hitzfeld avant la rencontre.

Mais la fébrilité, elle a aussi été entrevue dans le camp suisse, avec passablement d’approximations. Bien que prenant peu à peu l’emprise du jeu, la sélection helvétique s'est montré trop prudente quand il s’agissait de partir à l’offensive. Dominé, le Honduras n'a procédé que par contre-attaques, s’appuyant sur des attaquants rapides et techniques, obligeant la Suisse à rester vigilante en défense.

C’est Derdioyk, l’attaquant qui fut également le plus en vue face à l’Espagne et au Chili, qui a hérité de la plus grosse occasion de cette première mi-temps (17e), sa tête consécutive à un centre de Barnetta passant peu à côté du but hondurien.

Peu avant la pause, Nkufo héritera encore d’un bon centre de Derdiyok, mais le ballon échappe au contrôle de la poitrine de l'attaquant suisse. Dans le même temps, à Pretoria, l’Espagne mène déjà 2-0 face au Chili, contre le cours du jeu. La Suisse n’a plus le choix, elle doit l’emporter pour décrocher son ticket pour les huitièmes de finale.

Manque de tranchant

Ottmar Hitzfeld décide donc de donner une nouvelle impulsion en faisant entrer Hakan Yakin, joker de luxe, souvent auteur de buts et de passes décisifs par le passé en équipe nationale. Mais la première grosse occasion de la deuxième mi-temps (53e) est hondurienne. Sur un centre d’Alvares, Suazo précède la sortie de Benaglio et sa tête échoue à quelques centimètres du cadre.

A l’exemple de Tranquillo Barnetta (60e), dont le tir à l’orée des 16 mètres est trop peu appuyé pour inquiéter Valladares, la Suisse se montre bien trop peu tranchante en attaque. Trois minutes plus tard, le tir de Derdiyok atterrit lui aussi directement dans les bras du gardien hondurien. Et la Suisse s’expose toujours aux contre-attaques du Honduras, de plus en plus proche d'ouvrir la marque.

A la 73e, Benaglio maintient son équipe dans le match en repoussant du bout des doigts une frappe d’Alvarez. Une minute plus tard, Frei tente une reprise acrobatique sur un coup-franc de Yakin. Sans réussite. Un scénario qui ne changera pas jusqu’au terme de la rencontre.

Espagne-Portugal en quarts

«L’équipe a tout tenté, sans pouvoir concrétiser, a commenté Michel Pont, assistant d’Ottmar Hitzfeld, au terme de la rencontre. Il nous a certainement manqué un peu de talent offensif et de poids dans la création du jeu». En trois matches de Coupe du monde, l’équipe de Suisse n’a ainsi inscrit qu’un but, celui de l’exploit face à l’Espagne.

Trop peu pour espérer poursuivre l’aventure sud-africaine. Au contraire de l’Espagne, qui s’est bien ressaisie après son revers initial en battant consécutivement le Honduras et le Chili pour s’offrir un huitième de finale royal face à son voisin portugais. Le Chili aura lui le redoutable honneur d’affronter le Brésil lundi soir à Port Elizabeth.

Samuel Jaberg, swissinfo.ch

Mondial, groupe H

Chili - Espagne 1-2
Suisse - Honduras 0-0

Classement
1. ESPAGNE 3/6
2. CHILIi 3/6
3. Suisse 3/4
4. Honduras 3/1

Fin de l'infobox

Huitièmes de finale

Uruguay - Corée du Sud 26.06 16h00

Etats-Unis - Ghana 26.06 20h30

Allemagne - Angleterre 27.06 16h00

Argentine - Mexique 27.06 20h30

Pays-Bas - Slovaquie 28.06 16h00

Brésil - Chili 28.06 20h30

Paraguay - Japon 29.06 16h00

Espagne - Portugal 29.06 20h30

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.