Le regard de la 5e Suisse sur l'ONU

swissinfo.ch

Le 79e Congrès des Suisses de l'étranger s'ouvre vendredi. Réunis à Davos pendant trois jours, quelque 500 participants venus du monde entier débattront notamment de l'entrée de la Suisse à l'ONU. Avec des personnalités qui connaissent les Nations unies de l'intérieur.

Ce contenu a été publié le 17 août 2001 - 09:43

«Pour donner une vue enrichissante des Nations unies, nous avons choisi de laisser parler les personnes qui sont confrontées directement à l'ONU», explique Gabrielle Keller, rédactrice en chef de la Revue Suisse.

La visite de Joseph Deiss

Quelles sont leurs expériences? Où situent-ils les atouts et les faiblesses de l'ONU? Comment jugent-ils le rôle de la Suisse au sein de la communauté internationale? Autant de questions qui seront abordées par les différentes personnalités présentes à Davos.

Parmi elles, des experts du maintien de la paix, des spécialistes de la coopération au développement et de l'aide humanitaire, des représentants de la culture et de l'économie et finalement, le ministre des Affaires étrangères, Joseph Deiss, qui va clôturer l'assemblée plénière samedi.

Un autre regard, celui de la 5e Suisse

«Les Suisses de l'étranger portent un regard différent sur les Nations unies, poursuit Gabrielle Keller. Un regard peut-être un peu plus vaste. Mais leur comportement politique est en général très comparable à celui des Suisses de l'intérieur. On le constate lors de votations ou de sondages.»

Votation populaire au printemps

Le peuple et les cantons devront probablement se prononcer sur l'entrée de la Suisse à l'ONU, au printemps 2002. La seule opposition à l'adhésion semble venir de l'Union démocratique du centre.

Lundi dernier, la Commission de politique extérieure du Conseil national a dit oui à l'initiative populaire pour l'adhésion de la Suisse à l'ONU, rejetant une motion de l'UDC. Le Conseil des Etats avait déjà accepté l'initiative lors de la session d'été du Parlement.

A l'issue du congrès, les Suisses de l'étranger pourront se déterminer. Actuellement, la 5e Suisse compte un peu plus de 590 000 citoyens. 17,5% d'entre eux sont inscrits auprès de représentations pour exercer leur droit de vote.

Alexandra Richard

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article