Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le succès du poker n'a rien d'un bluff

En Suisse, le poker passionne 3 à 5% de la population.

(Keystone)

En Suisse, comme ailleurs en Europe, le plus célèbre des jeux de carte est en train de connaître un énorme succès. Il suffit de beaucoup d'habileté et d'un peu de chance pour gagner au poker.

Depuis quelques années, le poker est en train de vivre une seconde jeunesse. Passé le temps des tournois dans les 'saloons' du Far West, on joue désormais à la télévision, sur Internet, dans les casinos ou entre amis.

Mégots de cigarettes sur le sol, deux doigts de whisky au fond d'une bouteille, quatre as en main et une liasse de billets de banque sur la table: la mise en jeu est élevée.

Les notes du pianiste égrenées dans un coin ou les rires joyeux des danseuses du deuxième étage ne suffisent pas à détendre l'atmosphère. Caché sous un chapeau, quelqu'un sue à grosses gouttes. Le revolver que l'on aperçoit dans son étui de cuir est prêt à être dégainé.

Voici une scène typique d'une partie de poker telle que nous l'avons vue maintes fois dans des films western américains. Mais ceux qui font encore le lien entre le célèbre jeu de cartes et l'ambiance un peu malfamée d'un 'saloon' américain ou des chasseurs de primes et chevaliers solitaires sont en retard avec leur temps.

Etudiants, managers, ouvriers, chômeurs

Aujourd'hui, on joue partout au poker. La fascination de ce jeu de cartes et surtout des gains juteux qu'il promet attire des étudiants, des managers, des ouvriers, des ménagères, des chômeurs ou même des politiciens.

«Le poker rassemble des gens de tous les âges et de toutes les classes sociales », affirme Christophe Mirabile, fondateur de la Ligue suisse de poker, le seul club officiel qui rassemble les joueurs de poker de tout le pays.

Avant de se répandre en Suisse, voici environ un an, la manie du poker a envahi plusieurs pays européens dont la Grande-Bretagne, la France, l'Italie et l'Allemagne.

«La demande est énorme, en 2005 nous avons organisé six tournois de poker, en 2006 plus de 170 », explique Christian Kutsch, responsable du jeu du poker au casino de Baden (AG), la première maison de jeu helvétique qui a organisé un tournoi national.

Des millions de joueurs sur le web

Mais le poker connaît surtout un énorme succès sur Internet. Dans le monde entier, les sites online qui organisent des tournois se comptent par centaines, les joueurs par millions.

La Suisse est un pays qui intéresse de près les responsables du réseau, comme l'a dit récemment Conrad Brunner, manager de l'un des plus importants sites internet de poker: «la Suisse est l'un des marchés qui croît le plus rapidement vu que les connexions à bande large sont très nombreuses et que le niveau de formation est élevé».

Selon certaines estimations, dans la Confédération les passionnés de poker représenteraient entre 3 et 5% de la population soit entre 220 et 370'000 personnes. Les joueurs professionnels en revanche ne sont que quelques dizaines.

Stratégique et spectaculaire

Né il y a quelques siècles, le poker est en train de vivre une seconde jeunesse. Sa renaissance est due surtout à la reprise de la version américaine dite 'Texas Hold'em'.

Contrairement au poker traditionnel - cinq cartes en main - il prévoit que chaque joueur dispose de deux cartes couvertes soit cachées aux adversaires et cinq cartes découvertes sur la table.

«Il s'agit d'une variante bien plus stratégique et spectaculaire», relève Michele Foletti, responsable du marketing auprès du Casino de Lugano.

Son succès doit aussi beaucoup à la couverture médiatique que lui assurent certaines chaînes privées de télévision. Plusieurs fois par semaine, elles retransmettent des tournois de tous les coins du globe. Des mini caméras placées sur les tables et des indications graphiques sur les chances de victoire font du poker un spectacle passionnant et divertissant.

L'appât du gain

Et puis, il y a l'argent à la clé. On calcule qu'en 2005, les paris effectués en ligne ont dépassé les 70 milliards de francs. Le gain réalisé par l'Américain Jamie Gold est mémorable: dans la 'World Series of Poker' - un genre de championnat mondial - de 2006, il a encaissé la bagatelle de 12 millions de dollars. Près du double des gains réalisés par le joueur de tennis Roger Federer durant la dernière saison.

Le poker est un jeu psychologique pour lequel il faut faire preuve d'un certain sens de la mathématique et de beaucoup d'expérience. Sans oublier l'art du bluff et l'aide favorisée par la chance. S'il est possible de gagner avec une seule reine, il est tout autant possible de perdre avec quatre as.

Alors, jeu de hasard ou d'habileté? «Difficile à dire: si c'est un jeu d'habileté, les cantons peuvent le gérer de manière autonome et encaisser les impôts sur le jeu. Si c'est un jeu de hasard, il est soumis à la loi fédérale sur les maisons de jeu», explique Michele Foletti à swissinfo.

Risque de sanction

«Au Tessin, il est actuellement considéré comme un jeu d'hasard mais en Suisse romande par exemple la question est encore ouverte: certains cantons sont en train d'en discuter la définition avec les autorités fédérales », ajoute le responsable du marketing du casino de Lugano.

Une chose est sûre: hors du casino, il est interdit de jouer au poker pour de l'argent. Ainsi, celui qui joue chez lui entre amis peut théoriquement encourir une sanction. Avis à tous ceux qui veulent transformer leur salon en tripot clandestin...

swissinfo, Luigi Jorio
(Traduction de l'italien, Gemma d'Urso)

Les origines du poker

Les origines du poker sont peu claires. Pour beaucoup, il ressemble à un jeu de cartes persan du 16ème siècle connu sous le nom de 'As-Nas'.

Le poker se serait répandu dès le début du 19ème siècle, à la Nouvelle-Orléans. Les colons français auraient été fascinés par ce jeu appris des marins persans.

D'autres disent que l'ancêtre du poker est un jeu français appelé 'Poque' - nom dérivé de 'pocher' soit tromper, bluffer.

Une troisième théorie établit un lien avec l'Italie. Il aurait évolué à partir du 'Zarro', un jeu de cartes en vogue à l'époque de la Renaissance.

Fin de l'infobox

Poker et législation

En Suisse, le jeu du poker est réglementé par un organe spécial de surveillance, la Commission fédérale des maisons de jeu.

La législation définit le poker comme étant un jeu de hasard et, comme tel, l'autorise uniquement dans les casinos.

Elle interdit par ailleurs la mise en place (hosting) de sites internet qui organisent des tournois avec des paris en argent et elle punit les citoyens suisses qui gèrent des sites de poker online à l'étranger.

Les organisateurs risquent jusqu'à 500'000 francs d'amende ou même la prison.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×