Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le télétravail est une solution d'avenir

Les employés de la Confédération n'auront peut-être bientôt plus besoin de se déplacer jusqu'au Palais fédéral.

(Keystone Archive)

Le Conseil fédéral est prêt à examiner toutes les possibilités de promouvoir le télétravail. En favorisant des modèles de travail flexible, il espère que la Confédération restera un employeur attrayant.

Dans sa réponse à une question ordinaire du conseiller national Didier Berberat (PS/NE), le gouvernement indique que l'Office fédéral du personnel est actuellement en train d'examiner cette question.

Membre de cet office, Gabrielle Merz Turkmani confirme qu'un questionnaire a été remis à tous les membres du personnel de la Confédération, afin de déterminer dans quelle mesure ils sont intéressés par la possibilité de travailler à distance grâce aux nouvelles technologies de l'information.

Il n'en reste pas moins que le télétravail est déjà une réalité parmi le personnel fédéral. Une centaine de collaborateurs profitent déjà de cette possibilité en exerçant leur activité en partie à domicile et en partie dans les locaux de l'administration (télétravail alterné).

Comme dans le privé, ce sont surtout des personnes très qualifiées qui optent pour cette possibilité. «Il s'agit avant tout de juristes, de traducteurs ou, plus généralement, de collaborateurs qui ont des activités créatrices et conceptuelles», déclare Gabrielle Merz Turkmani.

Les résultats de l'enquête n'étant pas encore parvenus à l'Office fédéral du personnel, il n'est pas possible de dire combien de personnes pourraient être intéressées. Mais, selon Gabrielle Merz Turkmani, cette formule devrait séduire bon nombre de collaborateurs.

En effet, le télétravail offre deux avantages certains. D'une part, il permet de mieux concilier travail et famille et, d'autre part, il amoindrit l'obstacle de la distance pour les personnes qui habitent dans des zones périphériques.

Olivier Pauchard, Palais fédéral


Liens

×