Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le témoignage d'Oswald Iten

De retour en Suisse, Oswald Iten estime que l'ethnie papoue est «en danger d'extinction». (Archives Keystone)

Le journaliste suisse Oswald Iten a été emprisonné pendant dix jours par les autorités indonésiennes de l'Irian Jaya. De retour en Suisse, il dénonce les tortures infligées à ses co-détenus dans «dimanche.ch».

Enfermé dans une cellule insalubre avec des dizaines d'autres détenus, le journaliste de la NZZ a finalement été libéré dix jours plus tard. De retour à Zurich depuis une semaine, il témoigne dans une interview au journal dominical «dimanche.ch».

Oswald Iten parle d'un véritable cauchemar à propos des conditions de détention. Une cellule qui sent l'urine et les excréments. Des dizaines de personnes couchées à même le sol sur un ciment humide.

Mais surtout, il dénonce les tortures infligées à ses co-détenus. Une nuit, il est réveillé par des bruits sourds et répétitifs. «J'ai réalisé que les gardes battaient quelqu'un, raconte Oswald Iten. Ils frappaient des hommes à terre. On ne pouvait plus voir les yeux d'un homme. Je crois qu'ils avaient été arrachés. Un autre était à demi-conscient. Il est mort peu après.»

Le lendemain, il voit la photo de cette victime dans le journal local. L'article dit que l'homme a été tué lors d'échauffourées. A cet instant-là, Oswald Iten ne pense pas immédiatement à lui. «Je pensais à mon impuissance à aider», ajoute-t-il.

Mais le reporter, devenu un témoin gênant, finit par craindre pour sa vie. Avant de comprendre qu'il ne risque rien parce qu'il n'est pas Mélanésien. De retour en Suisse, il estime que l'ethnie papoue est «en danger d'extinction».

Oswald Iten a été libéré après l'intervention du ministre suisse des affaires étrangères Joseph Deiss, d'organisations internationales de journalistes, et de l'ambassade de Suisse à Jakarta.

La police indonésienne lui reprochait d'avoir mené des activités incompatibles avec le visa de tourisme qui lui avait permis d'entrer dans le pays. En fait, elle lui reprochait surtout d'avoir couvert la répression du mouvement papou.

swissinfo

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×