Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le tournoi de Zurich fêté en grande pompe

Justine Henin-Hardenne, nouvelle No 1 mondiale.

(Keystone)

Le tournoi de tennis de Zurich s’est offert un beau cadeau pour ses 20 ans avec le couronnement de la Belge Justine Henin-Hardenne.

Beat Ritschard, aujourd’hui directeur de la manifestation, était, lui, déjà de l’aventure en 1984 lors de la première édition.

Les 6000 spectateurs présents à la patinoire du Schluefweg de Kloten souhaitaient sûrement une finale 100% belge entre Kim Clijsters, l’ancienne No 1 mondiale, et Justine Henin-Hardenne, sa dauphine.

Beat Ritschard, big boss du Swisscom Challenge, s’en accommode bien. Compréhensible: ils ne sont pas nombreux les directeurs de tournoi à avoir pu célébrer l’avènement d’une joueuse au sommet de la hiérarchie de la WTA (Women’s Tennis Association). 13 pour être exact.

Du coup, l’élimination en quart de finale de la Suissesse Patty Schnyder - lauréate en 2002 - est effacée d’un revers. Celui, si magnifique, de la désormais nouvelle reine du circuit féminin, la Belge Justine Henin-Hardenne.

Juste derrière les quatre Grand Chelem

Le Swisscom Challenge de Zurich-Kloten a donc été dignement fêté. Ses 20 ans, longtemps, il s’en souviendra. Beat Ritschard aussi.

En 1984, lors de la première édition, le Zurichois était déjà de la partie. «Je m’occupais alors du «driving service», explique-t-il. Je conduisais les joueuses de leur hôtel au stade et vice-versa.»

Dix ans plus tard, il prenait en main les rênes de la manifestation. Aux lettres de noblesses acquises. «En 1993, grâce à l’entreprise Advantage (aujourd’hui Octagon, dont Ritschard en est le directeur en Suisse), nous avions pu obtenir le label Tier I», glisse-t-il.

Portant son prize-money à 1,3 mio de dollars, la seule épreuve WTA en Suisse appartenait dès lors à la catégorie de tournois la plus importante du circuit féminin. Juste après celle des quatre Grand Chelem.

Déménagement au Hallenstadion en 2005

Aujourd’hui, le rendez-vous zurichois est attendu. Du public et des joueurs. Même si tout n’est pas parfait.

«La proximité dans le temps du Swisscom Challenge et des Swiss Indoors de Bâle n’est pas idéale, regrette Ritschard. Nombreux sont les spectateurs à devoir choisir entre les deux tournois.»

Pour l’avenir, Beat Ritschard promet quelques changements. «Avec le déménagement du tournoi de la patinoire du Schluefweg de Kloten au Hallenstadion de Zurich, nous allons gagner en confort et en place, se réjouit-il. Mais surtout, nous allons avoir un deuxième court à disposition.»

swissinfo, Raphael Donzel

Faits

Justine Henin-Hardenne est désormais la No 1 mondiale, la 13e de l’histoire depuis 1975
La Belge succède à sa compatriote Kim Clijsters
A Zurich, elle a conquis son 8e titre de l’année, le 14e de sa carrière

Fin de l'infobox

En bref

- Le tournoi de Zurich a vu le jour en 1984. Beat Ritschard était alors le chauffeur de ces joueuses.
- Depuis 1993, la compétition est classée Tier I, soit la catégorie la plus importante après les quatre levées du Grand Chelem.
- La même année, Beat Ritschard accède à la direction de la manifestation pour ne plus la quitter.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.