Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Tout Ecran honore l’Iran

Le logo de l'édition 2003, projeté dans l'une des salles du festival. (Auditorium Arditi-Wilsdorf).

(swissinfo.ch)

Le film «La cinquième réaction» de la réalisatrice iranienne Tahmineh Milani a remporté le grand prix du meilleur film du 9e Festival Cinéma Tout Ecran de Genève.

Du côté des séries télévisées, la palme a été attribuée à une production africaine, «Taxi Brousse».

Le film iranien, dont le titre original est «Vakonesh-e Panjom», faisait partie des favoris.

Dans le palmarès du festival dévoilé ce samedi, le jury international présidé par le producteur indien Ismail Merchant l'a décrit comme un «beau film sensible sur le rôle et le combat des femmes dans cette partie du monde, réalisé avec sensibilité».

Quant à Léo Kaneman, le directeur artistique du festival genevois dédié aux séries et aux films produits par ou pour la télévision, Il a rendu hommage au travail de Tahmineh Milani, «une artiste engagée qui a déjà tourné sept films portant sur la question des droits humains».

Son film, au travers de l'histoire d'une femme en fuite, dresse un réquisitoire contre certaines traditions archaïques de son pays.

Tourné clandestinement

De son côté, le film cubain «Siete Dias, Siete Noches» a reçu le prix de la meilleure réalisation. Tourné clandestinement sans aucune aide de l'Etat cubain, il raconte les destins croisés de trois femmes dans un Cuba hanté par un communisme moribond. L'une de ses actrices, Ludmila Alonso-Yodu, a remporté le prix d'interprétation féminine.

Parmi seize concurrentes, la série «Taxi Brousse» (Burkina-Faso) a été primée «à l'unanimité et sans hésitation», a souligné Nicolas Traube, producteur français membre du jury.

Cette série destinée à plusieurs pays africains aborde avec un «courage inouï» des thèmes sensibles comme l'excision dans un mélange des genres entre reportage et fiction.

La production africaine brûle ainsi la politesse à la série de science-fiction américaine «Taken», produite par Steven Spielberg, qui doit se contenter d'une mention spéciale du jury.

Prix suisse à Thomas Hess

Le film norvégien «Anolit» de Stefan Faldbakken s'est vu décerner le prix du meilleur court-métrage. Le prix TV5 du meilleur court-métrage francophone a récompensé le Genevois Laurent Nègre pour «Schenglet».

Quant au prix du meilleur film suisse de télévision pour lequel concouraient sept réalisations, il a été attribué au Zurichois Thomas Hess pour «Alles wird gut» (Tout ira bien), son premier long-métrage de fiction.

Le film raconte l'histoire d'un père se lançant à la recherche de sa fille dans le milieu des toxicomanes.

Fréquentation en hausse

Dressant un premier bilan du festival qui se terminait ce dimanche, son directeur Léo Kaneman s'est réjoui de la fréquentation très forte aux projections, avec des salles combles en soirée. La barre des 25 000 spectateurs enregistrés en 2002 sera dépassée.

Avec cette 9e édition, le Festival Cinéma Tout Ecran a franchi un pas de plus vers une pleine reconnaissance.

«Nos idées ont été comprises», a observé Léo Kaneman, qui avait fondé la manifestation avec l'intention de faire reconnaître que le téléfilm est aussi un objet artistique et qu'il n'existe pas de fossé entre films de télévision et de cinéma.

swissinfo et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse