Toute l'actu en bref

Le pape François a reçu jeudi Aung San Suu Kyi pendant 30 minutes: il a remis à l'ancienne prix Nobel de la paix un exemplaire de son propre livre consacré à la non violence en politique.

Keystone/AP L'Osservatore Romano/

(sda-ats)

Le Saint-Siège et la Birmanie ont annoncé jeudi l'établissement de pleines relations diplomatiques, juste après une rencontre cordiale au Vatican entre la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi et le pape François.

"Le Saint-Siège et la Birmanie, désireux de promouvoir des liens d'amitié mutuelle, ont décidé d'un commun accord d'établir des relations diplomatiques", annonce un communiqué publié par le Vatican. La rencontre entre le pontife argentin, tout juste rentré d'un voyage pour promouvoir la paix en Egypte, et le Prix Nobel de la Paix 1991 a été décrite comme "très décontractée et joyeuse" par des journalistes ayant assisté aux salutations.

Aung San Suu Kyi a été reçue jeudi à la bibliothèque vaticane par le pape François pendant une vingtaine de minutes. Ce fut l'occasion pour le souverain pontife de lui offrir une médaille en bronze représentant un désert qui se transforme en champ de fleurs.

Avec un ambassadeur officiel

Selon l'agence d'information spécialisée Eglises d'Asie, l'établissement des relations diplomatiques avait été avalisée en mars en Birmanie au niveau parlementaire. Cette décision permettra de faciliter le dialogue entre les quelque 800'000 fidèles catholiques (6,2% de la population) d'un pays à plus de 90% bouddhiste et les autorités gouvernementales.

L'Eglise catholique locale, qui s'était faite nationaliser toutes ses écoles dans les années 1960 à la suite du coup d'Etat militaire, investit à nouveau, non sans difficultés, dans l'éducation. Elle réclame des autorisations pour construire des églises, souligne Eglises d'Asie.

Depuis décembre 1990, le Saint-Siège disposait pour la Birmanie d'un simple "délégué apostolique" vivant à l'étranger, précise aussi ce site spécialisé qui suit les missions étrangères des Eglises dans le monde. Maintenant que les relations ont été établies, le Saint-Siège enverra en Birmanie un nonce apostolique, c'est-à-dire un ambassadeur officiel du Vatican. Un ambassadeur birman sera également nommé près le Saint-Siège.

ATS

 Toute l'actu en bref