Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le voyage de John Harlin stoppé par une chute



John Harlin au sommet des Dents Blanches.

John Harlin au sommet des Dents Blanches.

(swissinfo.ch)

L’alpiniste américain qui s’était attaqué aux quelque 1900 kilomètres de la frontière suisse à la seule force de ses muscles (à pied, à vélo et en kayak) a été victime d’une chute jeudi matin lors d’une ascension. Souffrant de fractures aux pieds, il doit interrompre son périple.

«J’ai de la chance d’être encore en vie», déclare John Harlin au téléphone, depuis l’Hôpital de Sion, en Valais. L’alpiniste affirme ne pas avoir renoncé à son défi, mais au vu des circonstances, il estime «irréaliste» de vouloir le boucler encore cette année.

Dans sa chute en effet, il s’est brisé quatre os du pied gauche et un du pied droit. Les médecins lui ont prescrit six semaines d’immobilisation, qui devront être suivies de longues semaines de physiothérapie.

La roche qui cède

L’accident survient vers 10h45 ce jeudi matin, pendant l’ascension du côté suisse des Aiguilles Rouges du Dolent. Harlin et son partenaire Cameron Burns sont à 3,500 mètres d’altitude lorsqu’un morceau de roc cède sous ses doigts.

John Harlin, qui est alors premier de cordée, fait une chute de 15 à 20 mètres, avec des morceaux de rocher qui dégringolent tout autour de lui. Une des deux cordes se rompt sur une arête, mais l’autre tient bon.

L’alpiniste publie alors immédiatement sur le web une photo de lui blessé et pendu au bout de sa corde, avec ces quelques mots: «Viens de faire une grosse chute. Suis OK pour l’essentiel, mais peut-être une côte cassée. Attends le sauvetage par hélicoptère».

Hélicoptère qui arrive peu après, de la compagnie Air Glaciers, et qui emmène Harlin et Burns à l’Hôpital de Sion. Au fil des minutes, l’alpiniste qui croyait avoir une côte cassée remarque que ses pieds lui font de plus en plus mal…

Tout allait pourtant bien, au neuvième jour de ce périple prévu pour durer trois mois.

Rude épreuve

John Harlin était conscient dès le départ de l’ampleur du défi. «90 jours pour faire le tour d’un pays aussi montagneux que la Suisse est une formidable expérience qui mettra à rude épreuve mes capacités physiques», avait-il reconnu au moment de se lancer dans l’aventure.

Une aventure bien suivie par les lecteurs de swissinfo.ch, qui ont réservé un très bon accueil aux textes, aux images et aux vidéos qu’il a publiés sur le site durant les neuf derniers jours.

Fils de la montagne

Né en 1956, John Harlin III a passé son enfance en Allemagne et à Leysin. Après l’accident qui a coûté la vie à son père dans l’ascension de la paroi Nord de l’Eiger, il est retourné aux Etats-Unis avec sa famille pour étudier la biologie de l’environnement à l’Université de Californie.

Quelque quatre décennies plus tard, il revient sur les lieux du drame, pour refaire la même escalade. Il y tournera un film, en technologie Imax. The Alps – Les Alpes devint un succès planétaire, avec ses paysages grandioses et sa trame dramatique.

Alpiniste et journaliste, John Harlin est également rédacteur au American Alpine Journal.

Fin de l'infobox

swissinfo.ch


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×