Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les étrangers donnent naissance à leur Forum

Le Forum pour l´intégration des migrants (FIM) est porté sur les fonts baptismaux ce samedi. Une naissance qui devrait signer la fin d´une vive tension entre les représentants des communautés étrangères de Suisse et l´Office fédéral des étrangers.

La création de ce Forum voit donc le jour après neuf mois de tension entre les représentants des principales communautés étrangères et le Département fédéral de justice et police (DFJP) dont dépend l'Office fédéral des étrangers (OFE).

Cette tension est née après la démission massive de représentants de la Commission fédérale des étrangers. Ils ont rejeté en bloc son rattachement à l'OFE. Une dépendance à un organe de police.

Pour calmer le jeu, le Département de Ruth Metzler vient de démontrer son ouverture à ce projet de Forum. Il a présenté, mercredi dernier à Berne, les structures «new look» de la Commission fédérale des étrangers. Pour rappel, cette commission sera dotée d'un budget de 10 millions de francs et la moitié de ses membres, dont le vice-président, seront issus des communautés étrangères.

La présentation de cette nouvelle ordonnance sur les étrangers a rassuré les représentants des communautés étrangères qui fondent beaucoup d'espoir dans leur assemblée constitutive de ce samedi.

Le Forum devrait combler de nombreuses lacunes en matière d'intégration. Les griefs souvent entendus de la part des représentants des communautés étrangères sont les mêmes: les moyens de lutte sont inégaux, l'insertion sociale est parfois difficile, l'intégration délicate. Ils n'ont pas le droit de vote, ce qui en fait des citoyens de seconde zone.

Pas étonnant donc que parmi les grands objectifs du FIM figure le droit de vote sur le plan communal et cantonal. L'action politique portera également sur les naturalisations facilitées, précisément sans que ce soit une entrave au droit de vote des étrangers.

Organisation non gouvernementale - politiquement et religieusement neutre - le FIM devrait offrir un réel parlement aux étrangers de ce pays. Son bureau comptera entre 15 et 20 membres, et l'assemblée 120 personnes environ.

La Suisse, avec ce nouvel outil, ouvre la voie à une idée qui est demeurée longtemps tabou. Si certains étrangers passent quelques années dans ce pays, et repartent chez eux après, une grande majorité s'installe et s'intègre.

Ce chemin de l'intégration peut être facile pour certains. Mais il est souvent semé d'embûches pour d'autres.

En attendant de définir avec exactitude l'avenir du Forum, l'assemblée de samedi aura pour première tâche de signer une demande de financement à la Commission fédérale des étrangers pour essayer d'obtenir de la Confédération le budget de 700 000 francs nécessaires à son bon fonctionnement.

Jean-Louis Thomas

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×