Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les 0900 mis au pas pour assainir Internet

«La Suisse interdit les PC-dialers depuis le 1er avril 2004».

(Keystone)

Les premières mesures visant à protéger les consommateurs contre les connexions Internet surtaxées portent leurs fruits en Suisse.

Mais selon l’Office fédérale de la communication, l’épidémie de pourriels (spams) pourrait coûter près de quatre milliards de francs au pays cette année.

Depuis le 1er avril 2004, la Suisse est l’un des premiers pays au monde à s’attaquer concrètement aux escrocs des télécoms.

Depuis cette date, elle interdit par exemple les «PC-dialers», «webdialers» ou simplement «dialers».

Il s’agit de logiciels qui établissent une connexion Internet surtaxée en utilisant des numéros de téléphone débutant par 090x. La minute peut alors coûter 2, 3, 5 francs ou même davantage.

Diminution des plaintes

«Depuis que les PC-dialers ont été interdits en début d'année, le nombre des plaintes des consommateurs a fortement chuté», se réjouit Marc Furrer, directeur de l'Office fédéral de la communication (OFCOM).

Pour preuve, il est passé de 150 au mois de février et une petite vingtaine en juin contre un total de 1'948 l’an dernier.

D'une manière générale, l’OFCOM a intensifié sa lutte contre les abus de certains numéros à valeur ajoutée. Des mesures radicales ont même été prises puisque 908 numéros ont été retirés lors du premier semestre 04, contre 118 seulement en 2003.

Il s'agit notamment de numéros débutant par 0900 (réservations de billets, helpdesk, etc), 0901 (jeux, horoscopes, etc) et 0906 (services érotiques).

Le fléau des spams

Le prochain grand défi pour l'OFCOM concerne l’épidémie de pourriels (spams). Ces messages électroniques non sollicités représentent actuellement 65% du volume total.

L'OFCOM estime que le pourriel coûtera 4 milliards de francs à la Suisse en 2004.

Au-delà du problème financier, Marc Furrer fustige les autres travers des spams: l'atteinte à la sphère privée, les contenus illégaux (escroquerie, pornographie, virus, etc) ou encore la baisse de confiance qu'ils occasionnent chez les usagers de l'Internet.

L'OFCOM ne reste pas les bras croisés face à ce fléau. La loi contre la concurrence déloyale, la collaboration internationale, l'information aux particuliers ou les obligations de contrôle imposées aux fournisseurs de services de télécommunication permettent de lutter contre les spams.

swissinfo avec les agences

Faits

50'000 numéros débutant par 090x sont assignés en Suisse.
908 numéros ont été retirés lors du premier semestre 2004, contre 118 seulement en 2003.
Selon les dernières estimations, le pourriel coûtera 4 milliards de francs à la Suisse en 2004

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.